Vous aussi, vous avez les doigts blancs ?

Maladie de Raynaud, protégez vos doigts blancs du froid avec des gants ou des mitaines pendant les changements de température

Vous avez parfois l’impression que le sang ne parvient plus à l’extrémité de vos doigts ?
Ceux-ci deviennent soudainement blancs et froids, suivi d’un bleuissement, des picotements, puis redeviennent normaux?

C’est sans doute la Maladie de Raynaud  qui se manifeste, ou Phénomène de Raynaud primitif, ou simplement le Syndrome du doigt mort.

Cette maladie, phénomène généralement bénin (sous sa forme primaire), n’est associée à aucune autre maladie. Elle représente la forme la plus fréquente, soit 90% des cas. Elle ne doit pas être confondue avec la forme secondaire, le Syndrome de Raynaud, qui est la manifestation d’une maladie plus rare et plus grave.

Donc, premier conseil, si vous rencontrez ce phénomène, allez consulter votre médecin, pour avoir un diagnostic précis et ainsi, vous serez mieux armé pour y faire face.

Maladie de Raynaud, protégez vos doigts blancs du froid avec des gants ou des mitaines pendant les changements de température
Maladie de Raynaud, protégez vos doigts blancs du froid avec des gants

ALORS, ME DIREZ-VOUS, C’EST QUOI LA MALADIE DE RAYNAUD ?

La Maladie de Raynaud est un trouble chronique de la circulation du sang dans les extrémités.
Les doigts de la main sont généralement bien plus souvent touchés que les orteils; le nez et les oreilles sont quant à eux touchés mais de façon plus exceptionnelle.

La maladie débute généralement à l’adolescence et touche plus les femmes que les hommes (3 femmes pour 2 hommes) et en particulier chez les plus minces.

Les causes exactes de ce trouble chronique de la circulation du sang échappent encore aux grands spécialistes.
Il peut exister une notion familiale de cette maladie, ce qui peut évoquer une participation génétique, mais on peut dire que le froid, l’humidité, un stress émotionnel ou la prise de certains médicaments peuvent être des facteurs déclencheurs.
De même que des petits traumatismes qui se répètent de façon journalière peuvent aussi provoquer ce type de syndrome, pour ne citer que l’utilisation d’un clavier d’ordinateur, d’un marteau-piqueur ou de tout autre appareil vibrant.

Elle doit son nom à Maurice Raynaud, un médecin marseillais, qui l’a décrite dans sa thèse en 1862.

MAIS DITES-MOI MAURICE, QUEL EST SON MÉCANISME ET COMMENT SE MANIFESTE T-ELLE ?

Maladie de Raynaud - syndrome des doigts blancs hiver froid extrémités de doigts blancs douleurs fourmillement blanc bleu rouge
Maladie de Raynaud - syndrome des doigts blancs

“En temps normal, en cas d’exposition au froid , le corps cherche à réduire sa perte de chaleur en resserrant les petites artères situées juste sous la peau, les artérioles, c’est ce qu’on appelle la vasoconstriction.
Ce mécanisme réduit l’exposition du sang au froid et augmente son afflux dans les veines profondes. Le corps, ainsi, maintient sa température interne.
Chez les personnes touchées par la maladie, cette réaction va être déréglée et excessive. Les nerfs qui contrôlent le resserrement des artérioles sont hypersensibles et ne suscitent pas une vasoconstriction normale, mais plutôt une diminution brutale du calibre des artères (ce qu’on appelle un spasme). Lorsque la spasme cesse, les artérioles se dilatent à nouveau, ce qui rétablit la circulation sanguine”

En d’autres termes, lors de ce spasme vasculaire, la circulation diminue et les extrémités vont d’abord se décolorer, la peau devenant blanche ou cireuse : c’est la « phase ischémique », dite aussi « syncopale ». Si le phénomène se prolonge plus de quelques minutes, l’extrémité touchée devient bleue ce qui veux dire qu’elle n’est plus suffisamment approvisionnée en oxygène : elle va se « cyanoser » et c’est la « phase cyanique » ou « asphyxique ».
Lorsque la circulation reprend dans la partie touchée, une rougeur apparaît ainsi que des douleurs pulsatiles : c’est la « phase érythralgique » ou « de récupération ».

La sensation est certes désagréable, mais cette forme primaire ne cause pas de dommages aux vaisseaux ou aux tissus.

Généralement tout revient dans l’ordre après quelques minutes … ou quelques heures.

QUELS TRAITEMENTS POUR CETTE MALADIE HAUTE EN COULEUR ?

Il n’existe pas encore de traitement définitif pour guérir la maladie de Raynaud (forme primaire). Généralement pour cette forme bénigne, les personnes atteintes ont rarement besoin de médicaments.

En prévention

En hiver, s’habiller chaudement, c’est la meilleure protection!

  • Superposer des couches de vêtements minces est plus efficace que porter une seule couche épaisse pour garder sa chaleur.
  •  Porter des gants ou des mitaines ainsi que des chaussettes chaudes, mais il faut aussi bien couvrir le reste du corps, car une baisse de température interne suffit à déclencher une crise. Un chapeau, un bonnet est aussi indispensable, car l’organisme perd beaucoup de chaleur par le cuir chevelu.
  •  L’utilisation de chauffe-mains et de chauffe-orteils est aussi une bonne alternative (petits sachets qui, une fois agités, génèrent de la chaleur durant quelques heures). On peut les mettre dans ses mitaines, ses poches, son chapeau. Ils sont généralement vendus dans les magasins d’articles de sport, de chasse et de pêche.

En été,

  • Si votre logement est climatisé, maintenir la climatisation au minimum. Les changements subits de température sont à éviter.
  • Pour réduire les chocs thermiques, pensez systématiquement à avoir un vêtement supplémentaire et des gants à portée de main si vous devez manipuler des produits surgelés en magasin, par exemple, ou dans tout autre endroit climatisé.

Que faire en cas de crise?

  •  Se mettre au chaud afin de calmer le spasme des vaisseaux sanguins.
  •  Réchauffer les mains ou les pieds, éventuellement en les trempant dans de l’eau tiède (pas chaude).
  •  Pour rétablir la circulation, bouger les doigts ou les orteils, les masser, bouger les bras en faisant de grands cercles
  •  Si le stress est en cause, se rendre dans un endroit calme et utiliser des techniques de relaxation, comme des respirations lentes, tout en réchauffant les parties atteintes.

Conseils

En naturopathie, il est possible de diminuer la fréquence des crises, nous allons donc travailler sur différents systèmes

  • Le foie,
  • La circulation sanguine et l’assouplissement des vaisseaux sanguins,
  • Le stress, …
  • Et on va modifier certaines habitudes (n’hésitez pas à consulter un professionnel, naturopathe ou autre).

 

Rétablir une meilleure circulation sanguine et soutenir le foie, qui joue un rôle clé dans la qualité et le volume du sang circulant

 

– Cesser de fumer ! En plus de tous ses autres effets nocifs, le tabagisme a des conséquences directes et tout à fait indésirables sur les personnes qui souffrent de la maladie ou du syndrome de Raynaud. Fumer déclenche le resserrement des vaisseaux sanguins, ce qui augmente le risque de crise, ainsi que l’intensité et la durée des symptômes.

– Éviter la caféine, car cette dernière a un effet vasoconstricteur.

– Faites tout pour faciliter la circulation du sang: chaussures, chaussettes et ceintures larges, marche à pied quotidienne (1 heure minimum par jour) et plus généralement, pratiquer de l’activité physique régulièrement réchauffe le corps, améliore la circulation du sang et contribue à la détente.

 

des supplémentations efficaces

 

–  Apport d’Acides gras Omega 3 :  utiles pour assouplir la membrane des vaisseaux sanguins et des veines ainsi que pour améliorer la circulation du sang et anti-inflammatoires.

On les trouve dans les noix de Grenoble, les graines de lin fraîches, et surtout dans les petits poissons (sardines, maquereaux, saumons sauvages, …).

– Faites le plein de flavonoïdes, substances très bénéfiques pour les vaisseaux sanguins. On les trouve naturellement dans les fruits et les légumes, surtout riches en vitamine C (vitamine tout aussi importante pour une bonne circulation).

– En gemmothérapie:

  • les bourgeons spécifiques des troubles de la circulation et micro-circulation: Châtaignier, Sorbier, Marronnier, Gingko Biloba (posologie en fonction de la personne).

– En aromathérapie:

  •  Prendre, par voie interne: 2 gouttes d‘Huile essentielle de Thym à Thujanol, dans un peu d’huile de colza, matin et soir après les repas, 3 semaines sur 4, pendant la période froide.

Cette HE à la propriété d’activer la microcirculation dans l’ensemble de l’organisme, d’une part et c’est une grande hépatostimulante, elle soutien le foie, d’autre part.

 

Apprendre à mieux gérer le stress peut aider grandement les personnes dont la maladie est déclenchée par ce facteur

 

Travailler sur le système neuro-végétatif (spasmes), donc réguler le système sympathique et parasympathique et comme les systèmes neuro-végétatif et digestif sont étroitement liés, je vous propose deux plantes qui agissent sur l’un et sur l’autre:

  •  L’Aubépine, régulateur cardiaque dans les états de stress, sédative en tisane et spasmolytique en teinture.
  •  La Mélisse, spasmolytique digestive et sédative, en tisane.
  • Et toutes les techniques de gestion du stress, sophrologie, méditation, yoga, cohérence cardiaque, etc.

(voir sur ce site, l’article de Catherine du 11 janvier 2017 sur le stress et la cohérence cardiaque et ceux de Karin, les 25 janvier et 1 février sur la méditation).

 

Et localement:

Appliquez localement sur les extrémités 2 ou 3 fois par jour selon les besoins cette formule, à base d’huiles essentielles (HE) et huile végétale (HV) (formule déconseillée chez la femme enceinte et allaitante et aux personnes allergiques).

HE Cyprès 2 gouttes
HE Hélichryse italienne 1 goutte
HV de Tamanu (calophylle) 2 gouttes

L’HV de Tamanu est une huile circulatoire et nourrissante. Comme elle est rubéfiante, elle va vous donner une sensation de chaleur.
L’HE de Cyprès, décongestionnante veineuse, lymphatique et régulatrice du système nerveux.  (Formellement contre-indiquée dans les pathologies cancéreuses hormono-dépendantes)
L’HE d’Hélichryse, anti-inflammatoire, antispasmodique, décongestionnante.

ou formule plus simple, pour les pressé(e)s

En massage des extrémités, vous pouvez utiliser 2 à 3 gouttes d’ HE Gaulthérie couchée dans le creux de la main avec un peu d’huile végétale de noyau d’abricot, 4 à 6 fois par jour selon les besoins.
Cette HE a des propriétés révulsives, qui sont mises à profit pour réchauffer un muscle ou un membre (toujours bien la diluer, déconseillée aux enfants de moins de 6 ans, chez la femme enceinte et aux personnes allergiques à l’aspirine).

 

AVIS IMPORTANT:

Les médicaments deviennent nécessaires en cas de syndrome de Raynaud, grave. Dans ce cas, le traitement visera à soigner la maladie sous-jacente, ce qui demande, rappelons-le, une consultation médicale.

Voilà, j’espère que cet article pourra vous aider, vous aussi,  à espacer ces phénomènes et que vos doigts garderont la totalité de leur fonction et leur belle couleur, été comme hiver!

 

N’hésitez pas à me faire part de votre expérience et partagez vos remèdes naturels personnels, si vous en avez.
A très bientôt : www.espace-naturo.fr

Cabinet de naturopathie Rumilly Haute-Savoie 74 Reflexologie Bye-Bye Allergies iridologie

The following two tabs change content below.
Naturopathie, iridologie, réfléxologie, ...autant d'outils combinés qui me permettent de vous aider à résoudre vos problèmes de peau et autres problèmes touchant au bien-être. Bilans pour déterminer vos terrains les plus faibles, conseils alimentaires en hygiène de vie et en complément alimentaires naturels, pour corriger ces faiblesses, afin d'aider votre organisme à fonctionner normalement, à mieux se défendre et à recouvrer un certain bien-être.
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2017 LRC  Conseils & Formations - © https://avoirunebellepeau.fr  - Conditions générales de vente - Mentions légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?