Quelques clés pour lutter contre l’eczéma

Qu’est-ce que l’eczéma ?

Le taux de personnes atteintes de l’eczéma atteindrait de 15 % à 30% des enfants et de 2 % à 10 % des adultes. Ce taux aurait au moins doublé depuis les 30 dernières années.

L’eczéma peut prendre des formes multiples ; on distinguera :

  • l’eczéma de contact, qui est une réaction de la peau au contact d’une substance qui la fait réagir.
  • l’eczéma atopique ou dermatite atopique, souvent observée chez des personnes prédisposées aux allergies.
  • l’eczéma pourrait également avoir une origine infectieuse en lien avec un champignon, une bactérie ou un virus.

L’eczéma peut être sec ou suintant.

La dermatite atopique serait une maladie multifactorielle, combinant tout ou parties des causes ci-dessous :

  1. Un foie dépassé, n’arrivant plus à éliminer les toxines notamment issues de la “maldigestion.”
  2. Une carence en acides gras oméga 3.
  3. Une éventuelle réaction à un allergène, aux protéines de lait, voire aux protéines de gluten.
  4. Une fragilité de la barrière cutanée.
  5. Une déficience du système immunitaire.

Rappelons qu’en Naturopathie, on considère que la peau fait partie des émonctoires (ou « porte de sortie ») pour éliminer les déchets présents dans notre corps, et que le foie est un des cinq émonctoires principaux, la peau agissant en tant qu’émonctoire lorsque les autres sont surchargés…

L’eczéma peut se manifester par des rougeurs, des vésicules plus ou moins suintantes, des desquamations et des démangeaisons.

Quelle approche adopter ?

Ayant compris les causes multifactorielles de l’eczéma atopique, il est important d’adopter une approche qui va s’attaquer aux différents facteurs afin :

  • De détoxifier le foie.
  • De limiter la production de « déchets » produits par la digestion.
  • De rétablir l’équilibre en acides gras oméga 3.
  • De rétablir la fonction de barrière cutanée de la peau.
  • De rechercher, si les facteurs précédents n’ont pas suffit à améliorer le problème, une éventuelle intolérance alimentaire notamment aux protéines de lait voir de gluten.

Pour les nourrissons et les bébés, reportez-vous aux conseils de votre pédiatre ou de votre pharmacien.

La prise en charge conventionnelle proposée

La solution conventionnelle classique est une crème à base de corticoïdes qui risque malheureusement à la longue de sensibiliser la peau.

 

Quelques conseils alimentaires fondamentaux

  • Si grignotage il y a, il est important de le supprimer. En effet, la multiplication des prises alimentaires multiplie les toxines issues de la digestion que le foie doit éliminer.
  • Rééquilibrer l’ apport en acides gras omega 3 : Sous forme d’huile de poisson (saumon sauvage) en gélule, ou d’une cuillère à café par jour d’huile de noix ou d’huile de chanvre (couvrant les besoins avant 40 ans) ou d’huile de cameline (couvrant les besoins après 40 ans).
  • Agir subtilement sur les produits laitiers voire le gluten en commençant par diminuer les quantités, tout en allant vers des produits de qualité (produits laitiers au lait cru) et organiser des rotations (consommer ces aliments 1 jour sur 3).

 

Les plantes de l’eczéma

Voici quelques plantes traditionnellement utilisées pour aider à soigner l’eczéma :

  • La saponaire utilisée pour soigner les problèmes de peau et pour ses vertus diurétiques.
  • La salsepareille utilisée dans les cas de psoriasis et d’eczéma, notamment pour ses propriétés diurétiques.
  • La petite centaurée utilisée pour ses propriétés sur la digestion.
  • La pensée sauvage traditionnellement utilisée comme dépurative dans les problèmes de peau.
  • La douce amère intéressante pour le foie et pour ses propriétés diurétiques.

Demandez conseil à votre Pharmacien ou à votre Naturopathe pour la forme et les doses nécessaires.

 

La dermo-cosmétique naturelle : une aide supplémentaire pour l’eczéma

On nettoiera la peau du visage avec un liniment oléo-calcaire et la peau du corps avec un savon saponifié à froid.

Après nettoyage, vous pouvez appliquer :

  • Sur les eczéma suintants, un hydrolat de thym à thujanol.
  • Sur les eczéma secs, un hydrolat de lavande officinale ou lavande vraie.

Pour les eczéma secs on peut également utiliser un sérum à base d’huiles végétales :

On recherchera d’une part à rétablir le rôle de barrière cutanée de la peau, mais aussi à cicatriser et casser le cercle vicieux de l’inflammation avec les huiles végétales suivantes :

  • L’huile qui la plus connue pour l’eczéma est l’huile d’onagre, pour ses acides gras gamma linoléniques. L’huile de bourrache : moins connue pour l’eczéma que l’huile d’onagre peut également être utilisée, elle contient un taux d’acides gras gamma linoléniques plus important que l’huile d’onagre.
  • L’huile de nigelle  ou huile de cumin noir qui est une huile anti-infectieuse et anti-microbienne. Attention, l’huile de nigelle n’est pas recommandée aux femmes enceintes.
  • L’huile de tamanu qui est une huile répatratrice, antifongique et anti-inflammatoire.
  • L’huile de rosier muscat qui est une huile anti-inflammatoire et cicatrisante.
  • le beurre de karité brut qui peut également être intéressant pour ses propriétés cicatrisantes, anti-inflammatoire et son rôle sur la structure de la peau.
  • L’huile d’argan qui aide à la cicatrisation notamment du fait d’un composant présent dans sa fraction d’insaponifiables : le schotténol et le tirucallo

 

Un mélange équilibrant à base d’huiles essentielles de l’eczéma

Préconisé par Cécile Ellert, Aromathérapeute travaillant dans une approche intégrative, dans son livre “l’essentiel de l’équilibre” :

  • Palmarosa (2 gouttes)
  • Cèdre de l’atlas (3 gouttes)
  • Géranium (2 gouttes)
  • Lavande aspic (3 gouttes)

dans 10ml d’huile de base (sésame, pépins de raisin ou macadamia par exemple) et massez-vous “les pieds, autour des chevilles, sur la face externe du tibia et sur la face supérieure de l’avant-bras”.

 

Un dernier conseil

Dans l’eczéma, il est important d’agir non seulement sur les les manifestations cutanées mais également sur les causes internes.

 

Ces conseils devraient vous permettre de mettre en place des premières actions concrètes. Vous pouvez me poser une question en bas de cet article ou sur mon blog www.skinappy.fr dédié aux peaux fragiles.

 

J’aide les personnes ayant une peau fragile à en prendre soin avec le plus de douceur possible en conjuguant les bienfaits d’une cosmétique naturelle respectueuse de la peau à une approche alimentaire adaptée aux problèmes à traiter.

5 Commentaires
  1. nadine 7 mois Il y a

    Bonjour,
    Christine du site Oleassence renvoie sur site “avoir une belle peau” ou les indications des huiles végétales ne sont pas les mêmes que sur Oleassence en ce qui concerne l’eczéma (notamment l’huile de chanvre recommandé chez Oléassence). J’avoue être perdue. J’ai laissé un commentaire le 22/05/17 sur Oléassence, j’attends toujours la réponse.

    • Auteur
      SKINAPPY 7 mois Il y a

      Bonjour Nadine, plusieurs huiles peuvent avoir la même caractéristique. Oleassence préconise le chanvre dans le cadre de l’eczéma pour 2 caractéristiques (anti-inflammatoire et reconstructrice). C’est évidemment un très bon choix. Je choisis le même trio de base (onagre -ou bourrache-, tamanu et nigelle) et j’apporte une variante sur les autres huiles, en apportant des molécules anti-inflammatoires et reconstructrices par l’huile de rosier muscat et le beurre de karité brut et des molécules cicatrisantes avec l’huile d’argan et le beurre de karité brut. C’est ce que j’ai expérimenté, et qui fonctionne aussi. J’espère avoir répondu à vos préoccupations. N’hésitez pas si vous avez une autre question. Cordialement.

  2. esparbes 5 mois Il y a

    Bonjour, j’ai une dyshydrose qui s’est déclarée il y a 5 jours pour la première fois. J’ai des bulles partout sur les mains et mes mains sont gonflées. Pour l’instant j’ai fait un cataplasme à l’argile et j’y passe de l’huile essentielle de Tea Tree. Avez-vous un conseil à me donner car ça me gratte énormément et je résiste à l’envie de percer les bulles. Je vous remercie par avance. Aurélie

    • Chris 5 mois Il y a

      Attention avec l’huile essentielle de teatree. C’est très concentré et sur une peau fragile ou malade, il faut redoubler de prudence. Est-ce un médecin qui vous a conseillé de passer de l’HE d’arbre à thé ?

    • Christine 5 mois Il y a

      Bonjour,
      appliquez quelques gouttes d’Oléo-Fluide N°4 qui a eu d’excellents résultats sur ce type de problème. regardez les témoignages.
      Voici le lien.https://www.oleassence.com/oleo-fluide4-eczema-psoriasis
      A bientôt

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2017 LRC  Conseils & Formations - © https://avoirunebellepeau.fr  - Conditions générales de vente - Mentions légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?