Maîtriser la rosacée

Qu’est-ce que la rosacée?

Plus d’un million de personnes souffriraient de Rosacée en France, et on compterait 45 millions de personnes atteintes dans le monde par cette pathologie. Cette maladie dite “malédiction des celtes” touche principalement les adultes à peau claire à partir de 30 ans. Il s’agit d’une maladie inflammatoire de la peau, qui peut évoluer par poussée, et qui n’est évidemment pas contagieuse.

Il existe plusieurs stades et plusieurs formes de Rosacée. On distingue 4 formes :

  1. La forme vasculaire (ou érythrose)
  2. La forme papulo-pustuleuse
  3. La forme hypertrophique : le rinophyma
  4. La forme occulaire

Les femmes sont généralement plus touchées que les hommes (50 à 70%) par les formes 1 et 2. La forme 3, qui reste rare, touche à l’inverse plus les hommes que les femmes.

Ce n’est pas parce-que l’on développe une forme que l’on développera les autres formes.

Cet article ne traite que des 2 premières formes, les formes 3 et 4 nécessitant la consultation d’un spécialiste.

Les symptômes

  • La forme vasculaire peut comporter 2 stades.
    • Le premier est un stade de “flush” : rougeurs intenses et passagères qui se manifestent suite à un événement déclencheur.
    • Les rougeurs peuvent ensuite s’installer de façon permanente : c’est le second stade, souvent accompagné de couperose (ou télangiectasies) : réseau de petits vaisseaux visibles sous la peau.
  • La forme papulo-pustuleuse se développe en général sur le second stade de la forme vasculaire et voit apparaître des boutons blanc ou rouge, qui sont différents de l’acné. Ils révèlent de petits oedèmes développés sur les vaisseaux sanguins tranduisant une inflammation de la peau voire une présence de bactéries
  • Une desquamation de la peau peut également être observée dans certains cas

 

Les causes

Les causes profondes de la maladie restent, elles, encore assez peu connues à ce jour. Dans les hypothèses formulées quant aux causes :

  • Des troubles de la circulation sanguine (anomalie vasculaire)
  • Un déséquilibre hormonal 
  • Une infection par bactéries
    • en lien avec la bactérie bacillus oleronius véhiculée par les demodex dont il a été identifié une plus forte présence chez les sujets atteints de rosacée ??
    • en lien avec des bactéries intestinales associées à de la dysbiose dont certaines études établissent qu’elle est présente chez une majorité de sujets atteints de rosacée ??
    • en lien avec l’helicobacter pilori, bactérie en cause dans les ulcères, régulièrement citée comme pouvant avoir un lien avec la rosacée ??
    • beaucoup de questions….peu de réponses à ce stade.
  • Des troubles de la réaction immunitaire en général et de la peau en particulier

Le tout sur fond de barrière cutanée endommagée (potentiellement par le soleil ou par des traitements agressifs de la peau). On retrouve fréquemment dans les personnes atteintes des personnes à peaux claires ayant des peaux sensibles, voire intolérantes, ou des personnes qui travaillent à l’extérieur, en prise avec le soleil et les intempéries.

Les facteurs déclencheurs

Si les causes profondes de la maladie sont peu connus, les facteurs déclenchant des crises de rosacée sont en revanche relativement bien recensés.

Ils ont en commun d’avoir un effet vasodilatateur

  • Le soleil
  • La consommation d’épices
  • La consommation de café
  • La consommation d’alcool
  • La consommation de boissons très chaudes
  • La consommation de certains aliments riches en histamine peut également faire réagir
  • Le changement de température, passage du froid au chaud
  • La prise d’un bain chaud
  • Les émotions qui vont augmenter le flux sanguin dans les capillaires du visage avec un effet dilatateur.

 

Quelques prises en charge conventionnelles proposées

Le propos n’est pas ici de recenser de façon exhaustive les traitements conventionnels, j’en citerais trois :

  • La solution conventionnelle classique est une crème à base de métronidazole
  • Certains dermatologues prescrivent également de la cortisone en cas de poussée pour diminuer l’inflammation
  • Il est également courant d’avoir recours à des antibiotiques dont la prise répétée fragilise la flore intestinale avec le risque de déséquilibrer à terme la digestion.

Le problème revient en général après l’arrêt du traitement.

On peut également évoquer le laser, solution onéreuse dont l’effet est limité dans le temps pour traiter la couperose et dont le principe est de nécroser les petits vaisseaux visibles sous la peau.

Quelles actions au quotidien pour limiter les facteurs déclencheurs

  • Appliquer un écran solaire bio pour aller au soleil : privilégier l’oxyde de zinc, le dioxyde de titane -non nano-, et l’huile de karanja lorsqu’elle est supportée
  • Identifiez les épices qui vous font réagir, éviter par principe les épices fortes
  • Identifiez si la consommation de café a un impact pour vous : si oui elle peut être réduite si elle est trop importante ; il peut également être intéressant d’identifier si le moment de la prise a un impact : un café pris après le repas du midi n’aura peut-être pas le même impact qu’un café pris dans la matinée
  • Identifiez si la consommation d’alcool a un impact pour vous : si oui essayez d’affiner quels types d’alccol pris à quel moment pour les supprimer
  • Diminuez la température de vos tisanes et thés : à noter que la bonne température pour l’eau du thé est 75°C et non 100°C ! Les bouilloires avec thermostat sont très pratiques.
  • Le cas échéant, identifiez les aliments riches en histamine qui vous font réagir et diminuez-en la consommation
  • Après un changement brusque de température (passage du froid au chaud), il peut être bénéfique de ressortir dehors 10 min pour aider le corps à réguler ou de s’allonger et de faire une pause
  • Evitez les bains trop chauds
  • Boire un verre d’eau fraîche après une émotion

 

Quelle cosmétique naturelle pour la Rosacée ?

Le nettoyage de la peau doit être très doux :

  • un liniment oléo-calcaire si vous le supportez
  • ou un nettoyage de la peau à l’eau de source si l’eau du robinet n’est pas supportée avec un savon doux saponifié à froid enrichi d’actifs apaisants et très bien tolérés (le lait d’avoine apporte par exemple des actifs apaisants). Vous trouverez ce savon  sur mon site www.skinappy.fr sous le nom “savon douceur”.
  • après le liniment ou le nettoyage au savon, l’application d’un hydrolat d’hammamélis (à choisir sans conservateur) ayant des vertus circulatoires est ensuite un bon choix

Pour entretenir la peau après le nettoyage, appliquez un sérum à base d’huiles végétales.

Pour les peaux rosacées souffrant d’erythrose (forme vasculaire) ce sérum doit être formulé de manière à favoriser la micro-circulation,  soutenir efficacement l’hydratation et la fonction barrière de la peau, diminuer l’inflammation et réduire le stress oxydatif

Voici les fabuleuses propriétés des huiles végétales pour élaborer votre sérum anti-rosacée :

  • Les huiles circulatoires : l’huile de chanvre, l’huile de carthame et l’huile de callophylle (tamanu) sont d’excellents choix et apportent de très bons résultats si elles sont supportées. En favorisant la micro-circulation cutanées,  ces huiles vont permettre d’agir sur les causes vasculaires de la maladie et en réduire les effets visuels.
  • L’huile de chanvre joue également un rôle intéressant sur la structure de la peau.
  • Oleassence propose un sérum composé de ces 3 huiles circulatoires. Vous pouvez vous le procurer sur le site Oleassence (sérum N°2) ou le réaliser vous-même. Voici la recette de votre sérum anti-rosacée si vous supportez les huiles circulatoires :
    • 14ml d’huile de chanvre
    • 13ml d’huile de carthame
    • 3ml d’huile de tamanu

Comme vous pourrez le lire dans les témoignages, ces huiles donnent de très bons résultats sur la Rosacée. Néanmoins, en activant la micro-circulation, ces huiles peuvent elles-mêmes être rubéifiantes (occasionner des rougeurs) ou peuvent être peu ou mal supportées par les peaux les plus fragiles.

Pour ces cas-là, j’ai sélectionné les huiles les mieux tolérées par les peaux fragiles qui donnent de bons résultats dans le cas des peaux fragiles atteintes de rosacée :

  • L’huile de base est l’huile de jojoba, émolliente et adoucissante, ayant une composition qui est proche du sébum donc très bien supportée, qui va ici être retenue pour son rôle anti-inflammatoire
  • L’huile de pépins de raisin sera utilisée dans ce cas-là pour sa richesse en bio flavonoïdes qui favorisent la réparation des tissus conjonctifs de la peau et pour son action sur les vaisseaux sanguins qu’elle renforce, ainsi que pour ses propriétés vasconstrictrices -elle va s’opposer aux facteurs vasodilatateurs-
  • L’huile d’argan est cicatrisante, anti-oxydante, anti-inflammatoire et régénérante. Son action anti-oxydante s’oppose aux radicaux libres qui finissent par détruire la matrice cellulaire ; elle permet ainsi de préserver et de régénérer la peau.
  • Le beurre de karité brut est très riche en actifs et possède des propriétés anti-inflammatoires. Il va participer à désenflammer la peau. Sa composition riche et nourrissante en fait également un très bon protecteur de la peau . Il faut choisir du beurre brut afin qu’il conserve tous ses bienfaits.
  • Voici la recette de votre sérum anti-rosacée si vous ne supportez pas les huiles circulatoires :
    • 1 pointe de beurre de karité brut
    • 1 goutte d’huile de pépins de raisin
    • 1 goutte d’huile d’argan
    • 1 goutte d’huile de jojoba
  • Vous trouverez également ce dernier sérum tout prêt sur mon site www.skinappy.fr sous le nom “sérum douceur” avec un dosage précis du beurre de karité pour rester dans une forme de sérum tout en profitant des bienfaits exceptionnels et protecteurs de ce trésor de la nature. Il peut être efficacement enrichi d’une huile circulatoire si elle est supportée.

En cas de bouton (forme papulo-pustuleuse), on appliquera de façon très localisée un sérum anti-bactérien : je suggère dans ce cas-là d’appliquer le “sérum nuit ado” de la gamme Skinappy et de l’enrichir d’une ou plusieurs huiles circulatoires (appliquées de façon très localisée elles devraient être tolérées même pour les peaux les plus fragiles).

Faut-il appliquer des huiles essentielles  ?

Au stade Erytrose, les huiles essentielles sont très souvent mal tolérées. Néanmoins si elles sont bien tolérées l’hélicryse italienne donne de bons résultats. On notera également le cèdre de l’atlas et le cyprès. Comptez 35 gouttes max d’huiles essentielles dans un sérum de 30ml.

Les actions de fond pour agir sur les causes

  • Les dimensions psychologiques sont importantes car l’estime de soi peut être atteinte, pouvant aller jusqu’à impacter la confiance en soi. Recherchez et adoptez les techniques qui vous conviendront le mieux si vous avez besoin de travailler sur cette dimension.
  • L’alimentation joue  un rôle fondamental : adoptez une alimentation anti-inflammatoire dont une 1ère étape consiste à adopter les principes de la cuisine nature.
  • Abandonnez les cosmétiques conventionnels qui malgré leurs étiquettes anti-rougeurs non seulement entretiennent mais aggravent la rosacée. Adoptez la cosmétique naturelle en écoutant votre peau, regardez-la évoluer, avec un peu d’expérience vous saurez comment adapter et doser les ingrédients naturels.
  • Je vous aide à mettre en place une routine de cosmétique naturelle personnalisée et à agir sur les causes profondes de la rosacée (hors dimensions psychologiques) au travers du Coaching personnalisé que je propose un samedi par mois à Paris, au centre de médecines douces (dans le 14ème arrondissement).

Vous pouvez me poser une question en bas de cet article ou sur mon blog www.skinappy.fr dans lequel je présente plus d’information sur la rosacée et au travers duquel je propose les gammes spécifiques ADO et DOUCEUR (savon et sérum décrits dans cet article) et le Coaching personnalisé Rosacée.

 

The following two tabs change content below.
J'aide les personnes ayant une peau fragile à en prendre soin avec le plus de douceur possible en conjuguant les bienfaits d'une cosmétique naturelle respectueuse de la peau à une approche alimentaire adaptée aux problèmes à traiter.
11 Commentaires
  1. round 9 mois Il y a

    Bonjour,ayant consulté un dermatologue il a constaté une rosacée et m’a prescrit un antibiotique (doxycycline) et une crème Rozex (metrodinazole). Ayant recherché sur internet je suis tombée dur le site Oleassence et j’ai acheté le serum N°2, ainsi qu’un serum anti peau de crocodile pour mettre sur mes jambes. Je suis bien consciente que la perception des odeurs est personnelle mais je trouve que celles de ces produits me rappellent plus l’alimentation que les soins de peau donc je me demandais si il était possible d’y ajouter sans nuire à son efficacité une huile essentielle parfumée et si oui laquelle? D’autre part doit on ne jamais utiliser la crème Rozex ou bien peut elle être utilisée par exemple en alternance? et quid des antibiotiques? merci pour vos réponses. cordialement KR

    • Auteur
      SKINAPPY 9 mois Il y a

      Bonjour KR, vous pouvez tout à fait enrichir vos sérums d’huiles essentielles, cela ne nuira pas à leur efficacité et au contraire en choisissant bien l’huile essentielle, vous en renforcerez l’efficacité. Pour la rosacée, l’enjeu est de bien tolérer l’huile essentielle choisie, ce qui n’est pas toujours le cas…Si vous êtes particulièrement sensible aux odeurs et si vous en avez les moyens vous pouvez regarder l’huile essentielle de rose de damas (qui est également l’une des huiles les plus chères : env 30€/ml du fait de son très faible rendement) : au-delà de son odeur magnifique l’huile de rose de damas a des vertus anti-rides et des vertus sur la couperose. Ajoutez-en très peu dans votre sérum (2 gouttes pour démarrer). Vous pouvez également en ajouter 2 gouttes dans votre sérum anti peau de crocodile pour les jambes. Sinon, pour la rosacée, l’immortelle (huile essentielle d’hélichryse italienne) est une huile efficace. Pour votre sérum jambes vous avez l’embarras du choix : ylang-ylang, patchouli, bois de rose ou bois de santal seront tout à fait adaptées, choisissez celle qui vous convient en fonction des odeurs que vous aimez. Attention à l’utilisation des huiles essentielles si vous êtes enceinte, certaines sont déconseillées. Personnellement je ne suis favorable ni à Rozex ni aux antibiotiques pour la rosacée. Les symptômes reviennent en principe à l’arrêt de ces traitements qui ne règlent pas les problèmes de fond. A très bientôt.

  2. Géraldine 9 mois Il y a

    Bonjour,

    J’ai une acnée rosacée qui a débuté à l’âge de 30 ans environ (j’en ai 45), et qui s’aggrave depuis quelques mois-années. Bien évidemment, ma dermatologue m’a prescrit un traitement antibiotique qui a été éfficace…jusqu’au jour où je l’ai arrêté! La dermatologue m’a alors dit et je cite “on ne peux rien faire, il faut prendre le traitement antibiotique à vie, il n’y a que ça à faire!” Mais il est bien évidemment hors de question de me détruire l’estomac et le foie après la peau!!! La lecture votre site internet est un peu une révélation pour moi car depuis que j’ai décidé de ne pas prendre les antibiotiques, j’utilise le soin couperose de chez Bioderma ainsi que du fond de teint La roche Posay pour couvrir cette peau très vilaine dont les rougeurs et boutons se sont étendus maintenant au front, menton en plus des joues initialement…Je me dis que cette aggravation a débuté avec le choix de ces produits qui ont dû m’abimer la peau…
    J’ai donc décidé de suivre vos conseils : Soin n°2 couperose + HE Hélichryse Italienne et nettoyage avec votre liniment et hydrolat de camomille allemande.
    Sur vos conseils, j’ai également commandé pour le maquillage le concealer et la poudre minérale Lily Lolo.
    J’ai maintenant besoin de vos conseils pour faire la transition qui m’angoisse un peu: vous préconisez une diète de peau pendant 3 à 4 semaines…mais l’état de ma peau est dégradée et je me sens incapable d’aller travailler sans que mes imperfections soient un minimum cachées…Puis-je éviter cette diète et commencer le traitement tout de suite avec le maquillage pour cacher ? Ou puis-je faire la diète tout en mettant le maquillage uniquement?
    Je vous remercie vivement de vos conseils car cette transition m’angoisse un peu et cette maladie de peau est très handicapante socialement…
    Bien à vous
    Géraldine

    • Auteur
      SKINAPPY 9 mois Il y a

      Bonjour Géraldine. En cas de rosacée je ne préconise pas forcément de faire une diète. En effet la peau étant très enflammée il faut lui apporter des molécules anti-inflammatoires. La tolérance de votre peau à votre nouveau protocole va dépendre de la sensibilité de votre peau.
      1/ Si votre peau n’est pas trop sensible, vous pouvez essayer le nouveau protocole que vous décrivez tout de suite. Démarrez tout de même le soin sans l’hélicrhyse et observez la réaction de votre peau. Si elle réagit bien, ajoutez ensuite l’hélicrhyse
      2/ Si votre peau est trop sensible ou sur-réagit avec ce nouveau protocole, vous pouvez passer à un protocole plus axé anti-inflammatoire (liniment + hydrolat + sérum douceur SKINAPPY) en intégrant ensuite progressivement des molécules circulatoires (HE hélicrhyse et huile de tamanu par exemple). Certaines personnes réagissent à l’hydrolat de camomille allemande, dans ce cas vous pouvez essayer l’hydrolat d’hammamelis.
      Au-delà de la cosmétique naturelle agissez sur la rosacée au travers de votre alimentation en adoptant une alimentation anti-inflammatoire qui vous convient. Si cela vous intéresse je propose un accompagnement personnalisée en ce sens. Je vous souhaite beaucoup de réussite dans cette nouvelle démarche. Tenez-moi au courant et n’hésitez pas si vous avez des questions.

  3. Géraldine 9 mois Il y a

    Merci beaucoup pour votre réponse. Je ne manquerai pas d’appliquer vos conseils et vous tiendrai informée.
    Merci encore de nous faire profiter de votre compétence.
    Si je me sens perdue, je n’hésiterai pas à bénéficier de vos conseils personnalisés.
    Bien à vous,

  4. Jennifer 8 mois Il y a

    Bonjour,
    J’ai découvert le site d’Oleassence en Luberon qui m’a fait découvrir votre site. Je suis touchée par la rosacée (et un peu de couperose) d’après ma dermatologue depuis mes 30 ans, cela fait presque deux ans maintenant. Après avoir essayé plusieurs crèmes inutiles prescrites par ma dermatologue, j’ai décidé d’abandonner lorsqu’elle m’a proposé des traitements plus lourds, qui eux, devaient avoir des résultats (mais c’était sans compter sur des prises de sang régulière et une incompatibilité avec ma contraception…) Bref, après de multiples recherches, j’ai découvert vos sites et je me suis procurée le sérum visage n°2 couperose (qui est très efficace soit dit en passant), ainsi que le Liniment Oléo-calcaire Démaquillant, l’hydrolat Biologique de Camomille Allemande et, pour finir, l’hydrolat Biologique de Rose de Damas.
    Je me pose maintenant quelques questions sur l’utilisation de ces produits et sur les contre-indications. J’ai lu qu’il était préférable, pour que le traitement soit efficace, de ne pas utiliser de produits conventionnels à côté, que ce soit en maquillage ou en crème, etc…Il m’a été conseillé d’utiliser les produits de maquillage des “3 fées” par exemple, les fonds de teint sont en poudre et pas toujours assez couvrant, n’y-a-t-il aucun fond de teint fluide ou en crème compatible avec ce traitement de couperose ? En sachant que je ne met pas du fond de teint tous les jours mais une à deux fois par semaine selon les imperfections ?
    Ensuite, puisqu’il n’est pas possible d’utiliser les crèmes conventionnelles, avec quels produits peut-on hydrater la peau de son visage lorsqu’elle est sèche ? J’avoue que mes crèmes conventionnelles me manquent pour cela, et leur odeur encore plus… Le sérum est très efficace mais son odeur matin et soir pas très agréable pour son partenaire ni pour dire bonjour à ses collègues…
    Et pour l’été ? Que peut-on utiliser comme crème de protection solaire pour le visage ? Sachant que je travaille dehors, quelle crème solaire me protège et ne risque pas d’aggraver mon problème de couperose ? Et quel après-soleil toujours pour le visage également ?
    Pour finir, je souhaitais savoir s’il est impératif de mettre ce sérum tous les matins et tous les soirs ou si seulement matin OU soir suffit ? et doit-on le faire en continu sans s’arrêter ou bien peut-on faire une pause quand notre peau est jolie ?
    Je suis désolée pour la longueur de mon message et pour toutes ces questions mais je dois dire que lorsque l’on trouve un traitement qui fonctionne enfin et qu’on retrouve une peau à peu près agréable à regarder, on a peur du moindre faux-pas qui retournerait la situation et quand on y connait rien dans ces nouveaux produits, tellement de questions restent en suspens… Merci d’avoir pris de votre temps pour me lire et merci par avance si vous trouvez le temps de me répondre.
    Bien cordialement

    • Auteur
      SKINAPPY 8 mois Il y a

      Bonjour Jennifer, Pour le maquillage je vous suggère d’en rester à ceux que vous mentionnez, personnellement, je n’en connais pas d’autre de compatible. Lorsque votre peau est sèche, vous pouvez enrichir votre sérum avec de l’huile d’argan, de jojoba, d’onagre ou de macadamia à hauteur de 10 à 20%. Si cela ne suffit pas vous pouvez mixer 10% de jojoba, onagre, macadamia ou argan et 10% d’huile d’avocat. Pour l’odeur, je vous suggère d’enrichir votre sérum avec 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle de rose de damascena qui a une odeur magnifique et une très bonne tolérance. Cette huile est très chère mais si vous pouvez vous le permettre c’est une huile superbe qui joue dans le temps un très bon rôle “antiride”. Si votre peau est redevenue normale, je vous conseillerais plutôt de conserver le sérum N°2 une fois par jour, car il est très actif. Il sera toujours temps de remonter à 2 fois/jour si vous constatez que c’est nécessaire ; le reste du temps vous pouvez soit laisser votre peau au naturel après le liniment et l’hydrolat, soit appliquer un autre sérum plus “neutre” (avec des huiles moins actives : jojoba, argan…dans lesquelles vous pouvez introduire de l’huile de pépins d’argousier pour un effet bonne mine (10ml jojoba, 10ml pépins d’argousier et 10ml argan par exemple). Une variante de ce sérum plus “neutre” pourrait également être un très bon après-soleil en y ajoutant de l’huile d’onagre : 7ml jojoba, 8ml huile de pépins d’argousier, 7ml argan et 8ml onagre. Pour la protection solaire, je vous renvoie à l’article Oleassence sur le sujet http://www.oleassence.fr/ecran-solaire-naturel-possible. Ravie que vous ayez trouvé votre solution ! Regardez comment votre peau réagit à ces modifications (introduisez-les progressivement) pour adapter encore si besoin. Votre ressenti sera votre meilleur guide. N’hésitez pas si vous avez d’autres questions. Bien à vous.

  5. Jennifer 8 mois Il y a

    Merci beaucoup d’avoir pris du temps pour me répondre, je vais continuer de suivre vos conseils.
    Bonne journée

  6. violaine 8 mois Il y a

    Bonjour Christine,
    J’ai commandé 2 sérums, le 1er pour peaux mixtes sur le visage est super efficace!
    Le 2nd anti-cernes ne me convient malheureusement pas, j’ai les yeux très sensibles et mes paupières gonflent…
    Puis-je l’utiliser pour le cou et le décolleté? J’ai bcp de rides sur le décolleté, aura t-il des vertus hydratantes et anti-rides par exemple? Ou pas adapté pour cela et je dois continuer à mettre un hydratant?
    Merci d’avance de votre réponse!

    • Christine 8 mois Il y a

      Bonjour Violaine,
      je vous ai répondu sur l’article Comment prendre soin de sa peau sèche.
      A bientôt

  7. Hernandez 1 mois Il y a

    Bonjour

    Quel serum préconisez vous pour une rosacée et une dermite periorale ou seborehique? Car actuellement j’ai vu 3 dermatologue un me dit rosacee et dermite peri orale, le 2 eme seborehique et rosacee et 3 eme pareil que le deuxieme mais pas le meme traitement. Je suis totalement perdu. J ai des boutons sur les cotes des yeux aussi plus je met du gras ou huile plus ils deviemment rouge avec papule blanche donc je ne met plus rien.

    Merci pour votre aide precieuse.

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2017 LRC  Conseils & Formations - © https://avoirunebellepeau.fr  - Conditions générales de vente - Mentions légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?