Décrypter ses cosmétiques

Barbare, un cosmétique ? Cela peut vous traverser l’esprit en lisant la liste, parfois longue, d’ingrédients inscrits en (tout) petit sur les emballages de vos produits préférés.

Patricia vous donnait déjà des premières clés de la compréhension de la composition d’un cosmétique dans son article : Comprendre la composition d’un produit cosmétique.

La réglementation européenne¹ impose à chaque “metteur sur le marché” – qui n’est pas forcément le fabricant, et qui peut être simplement le donneur d’ordre – de lister la totalité des ingrédients qui entrent dans la composition d’un produit cosmétique.

Cette liste porte le nom de “liste INCI”, abréviation d’International Nomenclateur of Cosmetic Ingredients qui se prononce [inki]. Conçue en 1973 par la CTFA, une association américaine de fabricants de cosmétiques, elle est obligatoire en Europe depuis 1998. Cette nomenclature unique permet donc une unité de lecture des ingrédients composant les produits cosmétiques.

 

Comment ça marche ?

La liste INCI indique les ingrédients dans l’ordre décroissant de leur quantité dans le produit fini. Ainsi, plus on avance dans la liste, moins le produit est concentré. Les ingrédients dont le dosage est inférieur à 1 % peuvent être mentionnés dans le désordre.

Pour un produit non rincé, les actifs concentrés à moins de 0,01 % n’ont pas l’obligation d’être indiqués. Dans le cas d’un produit non rincé, cette limite est réduite à 0,001 %.

N’oubliez pas que certains composants, même s’ils sont en fin de liste, ont une action importante. Je pense notamment aux huiles essentielles qui ont une action même à faible dosage. Leurs concentrations sont d’ailleurs réglementées selon la zone d’application du cosmétique.

Il y a également une série de substances dont la concentration est limitée par la réglementation : on pense aujourd’hui au methylisothiazolinone – ingrédient sujet à polémique actuellement, dont la concentration est limitée à 0,01 % ou phénoxyéthanol qui lui est limité à 1 %.

 

Ses avantages

C’est une nomenclature scientifique standardisée². Chaque substance est donc identifiée par un nom spécifique, une dénomination unique, quelque soit le pays de l’Union Européenne où est commercialisé le produit cosmétique. Ainsi peu importe quelle langue vous parlez ou peu importe dans quel pays vous êtes, vous avez la possibilité de choisir votre soin selon sa composition. 

Une liste de 26 substances allergènes³⁴ qui doivent être indiqués s’ils sont présents dans le produit selon les concentrations citées ci-dessus. Elle permet donc au consommateur présentant des allergies de se prémunir de certains désagréments.

 

Ses règles

Les extraits naturels : nom latin de la plante

Vous pourrez lire ROSA RUBIGINOSA SEED OIL pour l’huile de rose musquée, BUTYROSPERMUM PARKII BUTTER pour le beurre de karité ou encore ARGANIA SPINOSA KERNEL OIL pour l’huile d’argan.

Les noms de molécules et les extraits naturels secondaires : nom le plus souvent en anglais

Par exemple, CAFFEINE pour la caféine, CITRIC ACID pour l’acide citrique, SODIUM HYALURONATE pour l’acide hyaluronique, HYDROLYZED SOY PROTEIN EXTRACT pour les protéines de soja ou encore SODIUM SHEA BUTTERATE pour le beurre de karité saponifié.

Les colorants : CI (“Colour Index”) + 5 chiffres

Ce qui donnera les dénominations suivante CI 77492 pour l’oxyde minéral jaune, CI 77007 pour l’oxyde minéral rose,  CI 77499 pour l’oxyde minéral noir ou encore CI 14700 pour un colorant synthétique rouge.

Bien que certains soient sujet à controverse, tous les CI ne sont pas dangereux contrairement à ce qu’on peut lire sur internet.

Les compositions parfumantes : Ce cas est plus complexe car le “metteur sur le marché” a plusieurs possibilités :

  • sa composition est d’origine synthétique, elle sera désignée par le terme PARFUM,
  • sa composition est d’origine naturelle, mais il s’agit d’un assemblage d’isolats d’huiles essentielles (fractions aromatiques d’une huile essentielle) et/ou d’huiles essentielles, alors il sera également indiqué PARFUM dans la liste des ingrédients
  • sa composition est composée uniquement d’huiles essentielles alors ce sont deux étiquetage qui sont possibles : mettre le nom de chaque huile essentielle ou mettre, ici encore, l’appellation générique PARFUM afin de protéger la formule de sa composition parfumante d’huiles essentielles.

Les allergènes

La réglementation impose de faire apparaître une liste de 26 substances parfumantes allergènes si ces dernières sont présentes dans le produit fini dans les limites de >0,01% pour les produits rincés et de >0,001% pour les produits non rincés. Cette OBLIGATION légale permet d’éviter le pire à certaines personnes.

Astuce : ces substances allergènes peuvent être un indice sur la composition du PARFUM. Certains allergènes sont présents dans les compositions d’origine naturelle ou de synthèse comme le LINALOOL ou le LIMONENE, mais d’autres ne sont présentes que dans les parfums de synthèse comme l’AMYL CINNAMAL, le BUTYLPHENYL METHYLPROPIONAL.

Les nanomatériaux

Le réglementation cosmétique du 30 novembre 2009 a introduit un nouveau système d’encadrement des nanomatériaux.  La liste des ingrédients doit préciser la présence de nanomatériaux selon la règle d’étiquetage suivante : nom de l’ingrédient [nano]. Par exemple : TITANIUM DIOXIDE [NANO].

 

Ses limites

Tout d’abord, même si la nomenclature INCI est théoriquement standardisée, dans les faits, ce n’est pas toujours le cas. Parfois, pour un même produit, plusieurs appellations sont admises. Il est souvent possible de lire “LAVANDULA ANGUSTIFOLIA” pour une huile essentielle, un hydrolat ou un extrait, ce qui n’est pas juste puisque leurs dénominations sont respectivement : LAVANDULA ANGUSTIFOLIA OIL, LAVANDULA ANGUSTIFOLIA WATER et LAVANDULA ANGUSTIFOLIA EXTRACT.

À la lecture de la liste des ingrédients, il est impossible de différencier l’origine de certaines matières premières (végétale, animale ou de synthèse), la qualité des matières premières végétales ou animales (biologiques ou non, brutes, désodorisées, raffinées…),  ainsi les éventuels résidus issus du processus de fabrication ou de conservation (nitrosamine, BHT…).

Enfin, l’INCI ne permet pas au consommateur de connaître les quantités exactes de chaque ingrédient dans la composition du soin cosmétique. Cela permet une certaine confidentialité des recettes, ce qui est compréhensible. Retenez donc que dans la majorité des cas, les 4 ou 5 premiers forment à eux seuls 70% à 90% du produit fini.

 

Greenwashing ?!

Ne cédez pas aux sirènes des marques… On peut souvent lire “à l’huile d’argan sublimante” ou “au beurre de karité réparateur” mais vérifiez toujours la position de ces matières premières dans la composition de votre soin. Parfois, on le retrouve au niveau de la liste des allergènes ou après un conservateur réglementé soit à une concentration 0,1 % ou moins.

 

 

À vous de jouer !

Voici la liste des ingrédients d’un tube de baume à lèvres bien connu (prix : environ 3 € les deux tubes).

cera microcristallina, octyldodecanol, hydrogenated polydecene, cetyl palmitate, ricinus communis, myristyl myristate, vp/hexadecene copolymer, cetearyl alcohol, polyglyceryl-3 diisostearate, butyrospermum parkii, cocoglycerides, pentaerythrityl tetraisostearate, cp/eicosene copolymer, C20-40 alkyl stearate, cera carnauba, simmondsia chinensis, tocopheryl acetate, penthenol, vitis vinifera, glycerin, cera alba, aqua, limonene, linalool, benzyl benzoate, citral, parfum.

Pas moins de 28 ingrédients contenus dans 4,8 g de produit. Nous y retrouvons notamment :

  • des dérivés pétrolés : de la cire microcristalline qui est un corps gras totalement inerte puisque minéral. Elle est utilisée pour son action occlusive. On trouve également des isoparaffines comme le polydecène hydrogéné qui a une action filmogène et est fabriqué par hydrogénation d’hydrocarbures isomères ramifiés. Issues du pétrole, ces ingrédients ont un bilan écologique assez désastreux.
  • des alcools gras : l’octyldodécanol, l’alcool cétéarylique et le C20-22 Alkyl stearate peuvent être d’origine végétale (dérivés d’huile de palme ou de coco) mais aussi d’origine synthétique (dérivés du pétrole). Ils assouplissent, adoucissent et protègent la peau en empêchant son desséchement. Ils s’utilisent en tant que tensioactifs, émulsifiants et co-émulsifiants car ils permettent de stabiliser les émulsions.
  • des polymères : les vp/hexadecene copolymer et cp/eicosene copolymer sont des matières plastiques dont l’action est assez proche des silicones en donnant une texture “velour” aux produits. Ils s’utilisent également comme émulsifiant.
  • des émulsifiants dont l’un d’entre eux, le pentaerythrityl tetraisostearate est uniquement d’origine synthétique ou animale.
  • des ingrédients à l’origine indéfinie comme le parfum.
  • des ingrédients naturels : l’huile de ricin, le beurre de karité, l’huile de jojoba et de pépins de raisin ou encore la cire de carnauba et la cire d’abeille sont bien présents dans la composition. Impossible néanmoins d’en connaître la qualité (bio, raffinés…) ou leurs quantités.

Sur le site du fabricant, dans ingrédient, il est indiqué “Hydra IQ et Beurre de Karité”. L’Hydra IQ est une formulation spécifique à la marque et le beurre de karité est en 10e position. Quid des autres ingrédients ?

Bilan

En utilisant ce produit cosmétique, vous appliquez entre autre sur vos lèvres quotidiennement (4 à 6 fois par jour, voir plus) des dérivés pétrolés mais aussi des plastiques. J’imagine que comme moi, vous passez régulièrement votre langue sur vos lèvres, même quand vous avez du baume à lèvres. Ainsi, vous ingérez quotidiennement ces substances. Vous me direz que les proportions sont minimes, néanmoins, je vous invite à vous renseigner sur le phénomène de bioaccumulation.

 

Voici la description complète de la composition de ce baume à lèvres selon le modèle suivant :
Nom en français –  Fonction – Origine possible proposé par L’Observatoire des Cosmétiques ou EWG ou le Cosing

CERA MICROCRISTALLINA : Cire microcristalline (Cire de paraffine et autres hydrocarbures) – Liant, Stabilisateur d’émulsion, Opacifiant, Agent de contrôle de la viscosité, Agent de foisonnement – Minérale (hydrocarbures) / Synthétique

OCTYLDODECANOL : Octyldodécanol – Émollient, Solvant – Synthétique / Végétale

HYDROGENATED POLYDECENE : Polydecène hydrogéné – Émollient, Conditionneur capillaire, Agent d’entretien de la peau, Solvant – Minérale (hydrocarbures) / Synthétique

CETYL PALMITATE : Palmitate de cétyle (ester des acides palmitique et cétylique) – Émollient, Agent d’entretien de la peau, Agent masquant – Synthétique / Végétale / Animale

RICINUS COMMUNIS (la nature matière première n’étant pas défini (OIL, EXTRACT, SEED…) nous choisirons la version huileuse – RICINUS COMMUNIS OIL – puisqu’il s’agit d’une formulation de baume à lèvres) : Huile de graines de ricin – Émollient, Hydratant, Agent d’entretien de la peau, Adoucissant, Solvant, Agent masquant –  Végétale

MYRISTYL MYRISTATE : Myristate de myristyle – Émollient, Hydratant, Opacifiant – Synthétique / Végétale

VP/HEXADECENE COPOLYMER : VP/Hexadecene copolymer – Liant, Agent filmogène, Agent de fixation capillaire, Agent de contrôle de la viscosité

CETEARYL ALCOHOL : Alcool cétéarylique – Émollient, Agent émulsifiant, Stabilisateur d’émulsion, Synergiste de mousse, Opacifiant, Tensioactif, Agent de contrôle de la viscosité – Végétale / Synthétique

POLYGLYCERYL-3 DIISOSTEARATE : Polyglyceryl-3 diisostearate (dérivé de glycérol et d’acide isostéarique) – Agent émulsifiant – Animale / Végétale / Synthétique

BUTYROSPERMUM PARKII (encore une fois, pas d’indication sur la nature de la matière première mais il s’agit probablement de BUTYROSPERMUM PARKII BUTTER) : Beurre de karité – Émollient, Hydratant, Agent d’entretien de la peau – Végétale

COCOGLYCERIDES : Glycérides de coco – Émollient, Émulsifiant, Agent d’entretien de la peau – Végétale / Synthétique

PENTAERYTHRITYL TETRAISOSTEARATE : Pentaerythrityl tetraisostearate – Emollient, Agent émulsifiant, Tensioactif, Liant, Hydratant, Agent occlusif, Agent de contrôle de la viscosité – Animale / Synthétique

CP/EICOSENE COPOLYMER (en l’état, cette molécule n’existe pas dans le Cosing) : CP/Eicosene copolymer – Liant – Agent filmogène, Agent de contrôle de la viscosité – Synthétique

C20-40 ALKYL STEARATE : C20-22 Alkyl stearate – Agent d’entretien de la peau, Agent de contrôle de la viscosité – Végétale / Synthétique

CERA CARNAUBA : Cire de carnauba (palmier) – Émollient, Agent filmogène, Agent d’épilation, Agent de contrôle de la viscosité – Végétale

SIMMONDSIA CHINENSIS (ici encore, la nature de l’ingrédient n’est pas indiquée) : Huile de graine de jojoba – Émollient, Hydratant, Conditionneur capillaire – Végétale

TOCOPHERYL ACETATE : Acétate de tocophéryle (ester du tocophérol et de l’acide acétique) –  Antioxydant, Agent d’entretien de la peau – Synthétique / Végétale

PENTHENOL : Panthénol (Provitamine B5) – Agent antistatique, Conditionneur capillaire, Agent d’entretien de la peau – Synthétique

VITIS VINIFERA (ici encore, la nature de l’ingrédient n’est pas indiquée) : Huile de pépin de raisin – Emollient, Hydratant, Entretien de la peau – Végétale

GLYCERIN : Glycérol – Hydratant, Humectant, Dénaturant, Solvant, Conditionneur capillaire, Hygiène buccale, Agent de protection de la peau, Agent de contrôle de la viscosité – Synthétique / Végétale / Animale

CERA ALBA : Cire d’abeille – Emollient, Agent d’entretien de la peau, Agent filmogène, Liant, Stabilisateur d’émulsion, Agent d’épilation, Agent émulsifiant, Agent de contrôle de la viscosité

AQUA : Eau – Solvant – Naturelle

LIMONENE, LINALOOL, BENZYL BENZOATE, CITRAL : limonene, linalool,benzyl benzoate, citral – Allergènes – Végétale / Synthétique

PARFUM : parfum – Agent déodorant, Agent masquant – Animale / Végétale / Synthétique

 

Pour aller plus loin ?

  • La vérité sur les cosmétiques, le site : il vous permettra également de connaître l’impact environnemental des différents ingrédients,
  • La vérité sur les cosmétiques, le livre, de Rita Stiens – édition Leduc.S (20 janvier 2012), collection Vie Quotidienne, ISBN-10 : 2848995033, ISBN-13 : 978-2848995038,
  • L’observatoire des cosmétiques,
  • Le Zenziscope, très simple à utiliser si vous avez trouvé la liste des ingrédients sur internet (un copier/coller suffit !),
  • EWG,
  • Le Cosing,
  • Le flacon.

 

¹ RÈGLEMENT (CE) N°1223/2009 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 30 novembre 2009 relatif aux produits cosmétiques
² http://ec.europa.eu/growth/tools-databases/cosing/
³ http://www.observatoiredescosmetiques.com/pro/actualite/lexique-cosmetique/allergenes-etiquetables-483
⁴ http://www.observatoiredescosmetiques.com/services/article/article.php?action=download&id=483&iddoc=11197

 

Depuis 2009, je me passionne pour la dermo-cosmétique naturelle. En 2016, j’ai créé à Strasbourg mon atelier de fabrication de savons et cosmétiques artisanaux. Mes produits sont tous certifiés bio par Ecocert selon le référentiel Cosmos Organic.
Fabriqués à la main, chacun de mes soins est unique !

10 Commentaires
  1. Pascale PONSAR 11 mois Il y a

    Bonjour Maud ,
    Merci pour cet article complet , rigoureux et très informatif. Souhaitons que de plus en plus de monde soit sensible à la composition des produits qu’ils utilisent , que ce soit pour leur peau comme pour leur maisons et leur environnement. Aussi , je me hâte de le partager sur ma page Facebook , bio-seve.com pour atteindre , sensibiliser et convertir le plus grand monde possible .
    Bravo
    Pascale

  2. Leydet 11 mois Il y a

    Merci pour l amour que vs transmettez à vos savons et préparations.
    Je pensais à vs ce samedi 21 janvier et hop par magie j ai les nouvelles que j attendais !
    Merci pour cette connexion .
    Je vais pouvoir passer ma commande de savons mais par téléphone si vs acceptez biensur ?
    Je vs souhaite une belle journée avec vos amours ( votre famille et vos créations ) .
    Nathalie L.

    • Auteur
      Maud 11 mois Il y a

      Bonjour Leydet, Je vous envoie un petit mail, ce sera plus simple.

  3. Moushi 11 mois Il y a

    Merci Maud , cet excellent article me permet de réviser un peu le “décryptage” !
    ps : mes amies adorent tes savons tout autant que moi !
    (Je prévois de créer une nouvelle page FB sur laquelle je partagerai tous les articles …)

  4. Anonyme 10 mois Il y a

    Bonjour Chistine,

    Je viens vers vous pour connaitre quels seraient les produits les mieux adaptés pour ma peau.
    J´ai 36 ans et une peau que je trouve grasse sur la zone T, sensation de gras au réveil sur cette zone, et brillance en milieu de journée. Mais aussi déshydratée.
    Ce qui me dérange le plus: de briller, d´avoir les pores dilatés, et les rides! avec un teint pas unifié du tout, plutot avec des rougeurs sur la zone T, surtout si il fait chaud . J´ai la peau claire, sensible au soleil.

    je vis au Mexique, très très pollué, altitude 2300 metres.

    J´ai souffert d´acné depuis mes 14 ans et ai suivi des traitements les plus variés, jusqu`a il y a 3 ans, un homéopathe a repéré des kystes ovariens et m´a traité. Depuis, presque plus de problème de boutons, Et encore mieux apres ma premiere grossesse.

    J´ai tout de mème des points noirs sur le nez et menton.

    J´ai été la victime parfaite du marketing cosmetique et adorait essayer toutes les marques de parapharmacie, jusqu´a avoir trouvé un bon dermato qui a reduit mes produit q quelques basiques:

    Gel nettoyant cleanance d´avene matin et soir,
    Eau thermale uriage.
    gel a base d´acide glycolique 15% pour pore dilatées et rides des peaux grasses.
    en alternance avec retin A, plus agressif, le soir (effet exfoliant)
    Contour des yeux redermic de laroche posay avec acide hyaluronique.
    + Maquillage mineral texture creme de avene ou bioderma facteur solaire 50 tous les jours.

    Mes pores sont plus resserés mais ma peau et deshydratée et je ne vois pas d effet sur les lignes d expression, notamment sillon nasogéen.

    Que me recommanderiez vous comme hygiene de nettoyage, serum et protection solaire?
    Mon frere vient dans 15 j au mexique, j aimerai passer commande de vos produits et il pourrait me les faire parvenir. Ou je peux essayer de les fabriquer.
    J hésite entre le sérum peau mixte/ anti acné ou anti rides…
    Sont ils suffisent à eux seuls pour protéger du soleil?
    D autre part j ai du liniment à base d huile d olive pour mon bebe est-ce adapté?

    • Patricia 10 mois Il y a

      Chère “Anonyme”,
      si cela peut vous rassurer, les “victimes du marketing cosmétique” sont nombreuses, et j‘en ai moi-même été un bon exemple pendant plusieurs années, jusqu’à ce que je prenne l’habitude de lire attentivement la liste des ingrédients présente sur l’emballage. Puis-je vous suggérer de le faire également pour l’ensemble de vos produits ? Par la même occasion, je vous recommande d’arrêter dès maintenant l’usage de tout cosmétique ou maquillage conventionnel, y compris l’ensemble des crèmes para-pharmaceutiques que vous avez citées, qui risquent d’inhiber les effets de vos soins naturels.
      Quoi qu’il en soit, le fait d’avoir réduit vos produits à quelques basiques, est déjà un premier pas extrêmement positif, et je ne peux que vous encourager à poursuivre dans cette voie, en vous rappelant que votre peau n’a finalement que 3 besoins fondamentaux :
      – être Nettoyée
      – garder son Hydratation
      – être Protégée
      (sur ce sujet, voir l’article de Christine sur le protocole NHP)

      Concernant tout d’abord le nettoyage, je vous recommande l’utilisation d’un liniment oléo-calcaire, qui est à la fois très efficace (en tant que démaquillant ET nettoyant) et extrêmement doux, ce que devrait apprécier votre peau sensible. Vous pouvez tout à fait utiliser celui de votre bébé, si l’odeur de l’huile d’olive ne vous incommode pas sur votre visage, et après en avoir vérifié la composition exacte. Je vous rappelle la formule du liniment : 50% Huile d’Olive / 50% Eau de Chaux (Olea europaea oil, Aqua, Calcium Hydroxyde)
      Vous pouvez également fabriquer très simplement votre propre liniment, en utilisant dans ce cas de l’huile végétale de Sésame (toujours à 50/50 avec l’Eau de Chaux). Ou bien encore l’acheter tout prêt sur la boutique Oleassence.
      Dans tous les cas, il est indispensable d’utiliser, en complément du liniment et juste après son utilisation, un hydrolat (ou “eau florale”) qui permettra de rééquilibrer le pH de votre peau.
      Je vous conseille, pour votre peau mixte, d’opter pour un Hydrolat de Menthe Poivrée, qui agira également sur vos pores dilatés grâce à ses propriétés astringentes.

      Concernant le choix du sérum, j’opterais dans votre cas pour le Sérum Visage n°1 (Peaux Mixtes), qui est composé de 3 huiles végétales aux vertus extraordinaires : l’huile dArgan (régénérante et réparatrice), l’huile d’Argousier (anti-inflammatoire, assouplissante, unifiante et protectrice anti-UV) et l’huile d’Onagre (restructurante et adoucissante).
      Vous pourrez même ajouter à votre sérum quelques gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat (environ 15 gouttes pour un flacon de 30 ml), qui agira également sur les pores dilatés et apportera un parfum très agréable à votre préparation.

      Enfin, pour la protection solaire, je vous suggère d’essayer l’Huile de Karanja, à utiliser pure sur votre visage, après l’application de votre sérum. Cette huile présente, selon les lots, un coefficient de protection SPF de 25 à 35.

      En résumé : Liniment et Hydrolat pour le démaquillage/nettoyage quotidien, Sérum Visage pour aider votre peau à conserver son hydratation, tout en agissant sur les rides et les pores dilatés, et enfin Huile de Karanja, pour la protection solaire si vous prévoyez d’exposer votre visage au soleil (inutile le reste du temps). Sans oublier l’arrêt total des cosmétiques conventionnels ou soins para-pharmaceutiques.

      J’espère avoir répondu à vos interrogations, et n’hésitez pas à venir partager sur cette plateforme vos impressions et le résultat de ce traitement.
      A très bientôt !

  5. escarpe herbaux chambertine 9 mois Il y a

    Bonsoir Maud,
    Suite à votre article, j’ai lancé une recherche sur zenziscope à propos d’un produit que j’utilise chaque jour…. pas moins de 6 ingredients sont impossibles a analyser, et un ingredient (bht) est classé dangereux. . Du coup, je suis inquiète, d’autant que j’ai offert ce même produit à ma mère, et que je laisse ma fille l’utiliser !!!
    Je vous confie donc cette liste, et demande votre aide pour l’analyse de celui ci , s’il vous plait… dans l’espoir qu’il ne soit pas dangereux… sinon ce sera poubelle !!!
    il s’agit de “gelée chrono-active Beauté de Nuit , de GALENIC”
    ingredients : water(aqua). glycerin. hydroxyethyl acrylate/sodium acryloyl-dimethyl taurate copolymer. 1,2-hexanediol. dimethicone. bis-peg-18 methyl ether dimethyl silane. algin. bht. blue1(ci 42090). caprylyl glycol. carbomer.disodium edta. fragrance(parfum). hydrogenated starch hydrolysate. methyl gluceth-20. papain. polysorbate 60. sodium hyaluronate. sodium hydroxide. sorbitan isostearate.
    Dans l’attente de votre aide, je vous remercie vivement par avance.

    • Auteur
      Maud 9 mois Il y a

      Bonjour,
      Voici en détail les principaux composants de votre produit, car vous avez, je pense, déjà la réponse à votre question :

      water(aqua) : eau, pas de souci (généralement c’est 60 à 70 % du produit, à 958 € le litre de gelée chrono-active, ça fait cher l’eau…)
      glycerin : sous-produit de la saponification (elle est généralement d’origine végétale ou animale)
      hydroxyethyl acrylate/sodium acryloyl-dimethyl taurate copolymer : composant synthétique à l’action humectante et hydratant, c’est un opacifiant et un stabilisateur d’émulsion.
      1,2-hexanediol : un solvant d’origine végétal ou synthétique – non autorisé en cosmétique bio
      dimethicone : un silicone dont la fonction est d’hydrater et d’adoucir. Origine synthétique (dérivé du sable).
      bis-peg-18 methyl ether dimethyl silane : un émollient et humectant d’origine synthétique (Dérivé de diéther de méthyle et de silicone (éthoxylé)).
      bht : ou Butyl hydroxytoluène conservateur syntéhtique des matières grasses. Il est classé parmi les cancérigènes en Californie et interdit dans certains pays. On s’inquiète de sa toxicité et de son activité œstrogénique.
      blue1(ci 42090) : colorant synthétique
      caprylyl glycol : humectant et émollient, origine synthétique ou végétale
      carbomer : stabilisateur d’émulsion et agent de contrôle de la viscosité d’origine synthétique.
      disodium edta : Stabilisant d’origine synthétique.
      fragrance(parfum) : Parfum pouvant être d’origine naturel ou syntéthique.
      hydrogenated starch hydrolysate : Hydrolysat d’amidon de maïs hydrogéné donc naturel mais ayant subit une transformation qui le rend hémi-synthétique.
      methyl gluceth-20 : hydratant et humectant d’origine synthétique.
      papain : agent d’entretien de la peau d’origine végétale.
      etc.

      Votre produit est donc composé principalement d’eau et d’ingrédients de synthèse.

      Je vous conseille vivement de passer à de la cosmétique naturelle et bio qui, de par les composants interdits, vous évitera en grande partie les actifs de synthèse.

      Je vous conseille vivement le Sérum Premium n°2 d’Oleassence : https://www.oleassence.com/oleo-premium-2-antirides
      Prenez également des huiles riches en omega 3 en interne comme le chanvre et la cameline (en bio de préférence) qui aideront à la fois votre corps, mais aussi votre peau en travaillant sur son élasticité.

  6. Guigui 9 mois Il y a

    Bonjour, il y a une erreur dans votre article au niveau des INCIS. La non obligation de noter dans la liste Inci les ingrédients inférieur à 0.01% pour les produits rincés et 0.001% pour les produits rincés s’appliquent uniquement pour les allergènes présents dans la formule. Il y a obligation de déclarer toutes les autres molécules (actifs ou autres) présentent dans la composition du produit sur la liste Inci, qu’ils soient ou non inférieurs à 0.01 ou 0.001%.

    Bien cordialement,
    Guigui

  7. Anonyme 2 mois Il y a

    Bonjour pouvez m éclaircir sur le polyglycéryl -3 esters est il dangereux une fois appliqué sur la peau. Merci pour la réponse que vous m apporterez. Cordialement

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2017 LRC  Conseils & Formations - © https://avoirunebellepeau.fr  - Conditions générales de vente - Mentions légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?