Prévenir l’érythème fessier du nourrisson

érythème fessier

Je suis maman d’une petite fille de bientôt 1 an et je pense être chanceuse en disant que pour le moment, ma fille n’a jamais eu d’érythème fessier. Non pas qu’elle n’y soit pas sujette car j’ai déjà pu observer des rougeurs avec des débuts de boursouflures, mais parce qu’avec de bonnes habitudes, il est possible de limiter les symptômes.

 

Qu’est ce que l’érythème fessier du nourrisson ?

L’érythème fessier ne touche pas uniquement les fesses puisque sa zone est souvent plus étendue et va des fesses jusqu’au plis de l’aine. C’est un des problèmes cutanés les plus fréquents des tout-petits.

L’érythème est bénin mais peut être très douloureux.

Il se reconnaît par un peau irritée, chaude et souvent humide. La peau peut avec des rouges différentes selon les zones, allant de la simple rougeur à la plaque congestive avec un aspect papuleux.

 

Plusieurs facteur peuvent en être la cause et même s’additionner :

  • L’urine qui modifie le pH de la peau et produit de l’urée et de l’ammoniaque. Ajoutée à la transpiration, elle augmente le risque de lésion par frottement, notamment dans les plis de la peau.
  • Les selles, dont l’activité enzymatique fécale est augmentée sous l’effet de l’ammoniaque, qui agissent alors comme irritants.
  • Certains produits cosmétiques utilisés. Même s’ils sont, en théorie, adaptés à la peau des bébés, ils peuvent être irritants. On se souvient des problématiques des parabens et aujourd’hui du méthylisothiazolinone présents dans les cosmétiques “bébé”.
  • Certains agents lavants ou adoucissants utilisés pour les couches lavables ainsi que certains composés des couches jetables (parfum…).
  • Un traitement antibiotique qui aura éliminé les bonnes bactéries de la peau.

 

Afin de prévenir ce désagrément, plusieurs gestes simples sont à mettre en place

  • Ne laissez pas votre bébé dans une couche souillée trop longtemps, notamment en période de diarrhé (souvent en période de poussée dentaire), et changez-le régulièrement,
  • Ne serrez pas trop sa couche,
  • Au moment du change, lavez-le avec un savon doux du type savon surgras fabriqué par saponification à froid sans huile essentielle et de l’eau, ou du liniment oléo-calcaire. Ces deux mode de nettoyage ont l’avantage d’avoir un pH basique ce qui va permettre de contrebalancer l’acidité présente dans la couche. En cas de selles, je préfère toujours le savon,
  • Séchez soigneusement la peau, notamment au niveau des plis, en tamponnant. On évite de frotter car cela échauffe la peau,
  • Supprimez tous les produits de toilette parfumé ou alcoolisé et les lingettes soupçonnées d’être irritantes,
  • Sur un peau sèche, appliquez un peu de baume à l’huile de cameline bio et au beurre de karité brut, très riche en molécules anti-inflammatoires ou un baume réparateur au calendula et à l’huile de chanvre.

 

Recette du baume à l’huile de cameline

Formule pour un pot de 60 g

69 % Beurre de karité brut soit 41,40 g
20 % Huile de cameline bio soit 12 g
10 % Cire d’abeille soit 6 g
1 % Vitamine E soit 0,60 g

Ustensiles

1 pot en verre de 60 ml, un bol en inox ou un bécher en verre borosilicaté de 100 ml environ, un mini fouet, une casserole pour le bain-marie, de l’alcool à 70°, des gants

Mode opératoire

  • Nettoyez et désinfectez à l’alcool 70° vos ustensiles et votre plan de travail.
  • Mettez des gants ou désinfectez vous les mains avec une solution hydro-alcoolique.
  • Prenez le bol en inox, pesez le beurre de karité et la cire d’abeille. Mettez au bain-marie jusqu’à fonte totale.
  • Sortez du feu et ajoutez l’huile de cameline et la vitamine E. Remettez quelques secondes au bain-marie jusqu’à fonte totale.
  • Versez dans le pot en verre.
  • Mettez au réfrigérateur quelques minutes pour une prise rapide (notamment pour une prise rapide de l’acide stéarique contenu dans le beurre de karité brut).
  • Laissez refroidir plusieurs heures à température ambiante avant utilisation (idéalement 24h).

 

Astuce : si le baume à tendance à grumeler, notamment en été parce qu’il aura été exposé à des températures trop élevées, il suffit de mettre le pot au bain-marie jusqu’à fonte totale puis de le passer au réfrigérateur quelques minutes et enfin de le laisser refroidir plusieurs heures.

 

Recette du baume à la cameline

The following two tabs change content below.
Depuis 2009, je me passionne pour la dermo-cosmétique naturelle. En 2016, j'ai créé à Strasbourg mon atelier de fabrication de savons et cosmétiques artisanaux. Mes produits sont tous certifiés bio par Ecocert selon le référentiel Cosmos Organic. Fabriqués à la main, chacun de mes soins est unique !

Derniers articles parMaud (voir tous)

1 Commentaire
  1. VeroniqueT 8 mois Il y a

    Merci Maud pour ce bel article. Dommage qu’il n’y ait pas de bébé dans mon entourage. J’ai malgré tout envie de réaliser ce baume, ne serait-ce que pour mes petons…

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2017 LRC  Conseils & Formations - © https://avoirunebellepeau.fr  - Conditions générales de vente - Mentions légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?