Les 10 règles d’or d’une peau intolérante

 

De la peau sensible à la peau intolérante

60% des femmes et 40% des hommes estiment avoir une peau sensible. En réalité cette appréciation étant très subjective, ces personnes présentent des symptômes et des sensations très différentes.

Les peaux intolérantes sont des peaux dont le seuil de tolérance est abaissé. Elles sur-réagissent là où les peaux normales ou même sensibles ne réagissent pas, par exemple à différents facteurs (climatiques, cosmétiques, mais aussi émotionnels). Ces peaux sont souvent sensibles à la base et  l’intolérance, passagère au départ, peut s’installer de façon chronique si les soins appropriés ne sont pas apportés ; mais cela peut concerner également tous types de peaux de façon passagère.

Pour ces peaux, la fonction de barrière cutanée, remplie par le film hydrolipidique et par la couche cornée, qui permet de protéger la peau contre les agressions extérieures, n’est plus remplie correctement.

Ces peaux intolérantes, dites aussi réactives présentent alors des symptômes inflammatoires : rougeur, tiraillement, sensations de brûlure, qui peuvent devenir difficiles à vivre au quotidien. Au-delà de l’inconfort ressenti, la routine beauté de ces peaux devient alors un vrai casse-tête.

 

Pourquoi une peau devient-elle intolérante ?

  • A la suite de traitements agressifs pour la peau (notamment anti-acné) qui détruisent le film hydrolipidique,
  • A la suite de contacts avec de multiples constituants cosmétiques, cela part souvent d’un bon sentiment, on cherche à trouver la solution à un problème de peau sensible ou on veut simplement tester les dernières promesses de la crème miraculeuse qui vient de sortir…. (les packaging des cosmétiques conventionnels sont si prometteurs !)….mais les essais multiples de produits de beauté ne font hélas qu’empirer la situation. En réalisant mes recherches depuis maintenant 3 ans sur le sujet, j’ai été étonnée du nombre de blogeuses beauté confrontées à un problème de peau intolérante après avoir multiplié les essais de produits cosmétiques, alors que pour certaines, elles n’avaient pas à la base une peau sensible,
  • A la suite de l’utilisation de produits cosmétiques présentant des conservateurs irritants : le methylisothiazolinone, largement médiatisé depuis 2014 et qui a remplacé les paraben dans leur fonction de conservateurs, est connu pour être particulièrement irritant,
  • A la suite de l’utilisation de produits cosmétiques bio ou non, comportant des parfums,
  • A la suite de l’utilisation de produits nettoyant comportant certains tensioactifs : le sodium lauryl sulfate (SLS), présent dans nos gels douches et dans les gels nettoyants est particulièrement irritant, ainsi que le ammonium lauryl sulfate (ALS),
  • Après contact de la peau avec le chlore contenu dans les piscines ou tout simplement celui contenu dans l’eau du robinet des grandes villes,
  • Certains médicaments pourraient également être en cause, les corticoïdes pourtant prescrits dans certains problèmes de peau, sont suspectés d’affiner la structure de la peau…

 

Les pièges à éviter

Lorsque l’on est confronté à cette situation, on va rechercher la solution miracle qui nous rendra notre peau d’antan. On se tourne alors vers des gammes de cosmétiques dites spécialisées dans les peaux sensibles et intolérantes. Les produits pour peaux sensibles contiennent encore trop souvent trop de constituants et font réagir les peaux intolérantes. Néanmoins certaines gammes se sont complètement spécialisées dans les peaux intolérantes et proposent des produits répondant au cahier des charges d’une présence d’un  minimum d’ingrédients et des constituants qui ne font pas réagir notre peau.

On pense alors avoir trouvé LA solution… . Mais la lune de miel prend fin car ces crèmes hydratantes peuvent induire un phénomène de dépendance : en effet, non seulement elles ne résolvent pas le problème en profondeur, mais plus on applique de crème hydratante,  moins la peau va travailler d’elle-même. Elle produit donc moins de sébum et son film hydrolipidique se détériore d’autant, avec l’envie de mettre plus de crème puisqu’un film hydrolipidique moindre ne remplit plus sa fonction anti-déshydratation…. un cercle vicieux s’installe pouvant aller dans certains cas jusqu’à aggraver encore l’intolérance de la peau.

 

Les 10 règles d’or pour la prise en charge des peaux intolérantes :

Voici les 10 règles d’or à suivre, répondant aux besoins des peaux intolérantes et réactives au travers d’une routine simplifiée. J’ai sélectionné les huiles, beurres et végétaux répondant à ces besoins, en privilégiant les ingrédients les mieux tolérés par les peaux les plus réactives et ceux remplissant un double rôle :

  1. On nettoie sa peau en utilisant de l’eau non chlorée et peu calcaire : pendant la phase d’intolérance, on pourra utiliser de l’eau de source la moins minéralisée possible (exemple : Montcalm, Mont roucous). Faire des tests régulièrement pour repérer le moment où l’eau du robinet redevient tolérable.
  2. On renforce l’hydratation de la peau au travers de l’utilisation de savons saponifiés à froid qui conservent leur glycérine, qui est un agent hydratant pour la peau
  3. On nettoie la peau avec délicatesse en préservant son film hydrolipidique en utilisant un savon saponifié à froid surgras, en adaptant la fréquence des nettoyages à ce que supporte votre peau sans dépasser une fois par jour, de préférence le soir.
  4. Après le nettoyage, on renforce le film hydrolipidique à base d’un sérum huileux riche en huile de jojoba, dont la composition est très proche de celle du sébum
  5. On renforce la barrière cutanée au travers d’un sérum huileux apportant à la peau des céramides qui assurent la cohésion des cellules entre elles : l’huile d’Argan et l’huile d’Onagre contiennent des céramide; pour les peaux les plus intolérantes l’huile d’Argan est en général très bien tolérée
  6. On renforce la structure de la peau en renforçant son élasticité en associant du beurre de karité au sérum huileux. Quelques gouttes de sérum et un tout petit peu de beurre de karité suffisent…vous l’avez compris, il faut que votre peau travaille aussi d’elle-même !
  7. On apaise par des actifs anti-inflammatoires : le lait d’avoine, le beurre de karité, l’huile de jojoba jouent un rôle anti-inflammatoire. Pour bénéficier de l’ensemble des actifs, j’ai choisi d’enrichir mon savon saponifié à froid avec du lait d’avoine.
  8. On limite le nombre de constituants des produits cosmétiques utilisés : LESS IS MORE ! On fuit les parfums, conservateurs, tensio-actifs. Même les huiles essentielles qui présentent de formidables propriétés en cosmétique naturelle sont à fuir…Votre peau n’est pas encore prête pour cela, elle doit être réparée et l’on doit augmenter son seuil de tolérance avant !
  9. On n’utilise que des ingrédients dont les principes actifs sont très bien tolérés par les peaux les plus réactives.
  10. On contrôle rigoureusement la qualité au travers des labels bio les plus exigeants et on les conserve de façon appropriée (certaines huiles doivent se conserver au frigo).

Petit à petit l’application de ces règles devrait vous permettre de faire remonter le seuil de tolérance de votre peau et d’oublier les sensations de brûlure et de tiraillements. Pour celles et ceux qui avaient à la base une peau sensible, il faudra continuer à lui apporter des soins appropriés. Mais sortie des sensations de brûlure et de tiraillements, votre peau revit enfin !

 

Vous pouvez me poser une question en bas de cet article ou sur mon blog dans lequel je présente plus d’information sur les routines des peaux intolérantes et au travers duquel je propose une gamme DOUCEUR appropriée aux peaux intolérantes…

 

J’aide les personnes ayant une peau fragile à en prendre soin avec le plus de douceur possible en conjuguant les bienfaits d’une cosmétique naturelle respectueuse de la peau à une approche alimentaire adaptée aux problèmes à traiter.

19 Commentaires
  1. Anne Gaudet 2 années Il y a

    Bonjour et merci pour votre aide !
    Je ne sais pas si ma peau correspond à celle décrite dans votre article mais j’ai besoin de vos conseils. Je pensais avoir une peau mixte mais en appliquant le liminent oleocalcaire pour nettoyer ma peau le soir puis le sérum numéro 1 pour peau mixte je me retrouve avec une peau sèche sur les joues et le front avec la peau qui desquame, parfois des rougeurs et des sortes de petits boutons sous la peau du menton pas du tout élégants. Auparavant je n’utilisais pourtant pas de produit trop corrosifs je me nettoyait avec de l’eau micellaire et utilisais de l’huile de rose musquée et par dessus une crème pour peau intolérante la Roche Posay. Alors je suis perdue et me demande si je dois revenir à mes anciens produits. J’ai 63 ans et la peau du visage pas mal ridée et plutôt sèche surtout maintenant ! J-ai patienté un mois et demi comme ça en me disant que cela allait s’arranger mais ce n’est pas le cas. Merci de ce que vous pourrez faire pour m’aider.

    • Auteur
      SKINAPPY 2 années Il y a

      Bonjour Anne, le passage au naturel demande chez certains du temps et peut occasionner un effet rebond tel que vous le décrivez (on estime que c’est le cas de 30% des personnes qui passent au naturel). C’est certes un peu déconcertant mais les témoignages des personnes ayant passé cette étape et étant ensuite ravies de leur passage au naturel sont nombreux. En principe les choses rentrent dans l’ordre entre 4 et 8 semaines. En cas de rebond, il vous faut alléger votre routine (gardez votre sérum peaux mixtes pour plus tard…), et mettre votre peau à la diète le temps qu’elle élimine les toxines si besoin et qu’elle réapprenne à travailler :
      – cela signifie de la nettoyer de façon très douce : le liniment oleo-calcaire s’il vous convient ou un savon saponifié à froid surgras, j’en propose un pour les peaux intolérantes sur mon site mais vous pouvez également en trouver ailleurs, veillez en particulier à ce qu’il ne contienne pas d’huile essentielle
      – en vous lavant avec de l’eau de source peu calcaire
      – appliquez ensuite quelques gouttes d’huile de chanvre, qui a des propriétés anti-inflammatoires.
      Vous pouvez appliquer de l’huile de chanvre 2 à 4 fois par jour pour vous soulager pendant la phase de rebond.
      Tenez-moi au courant. Je vous souhaite bon courage pour passer ce cap. A bientôt.

  2. Teddie 2 années Il y a

    Bonjour, j’ai une dermatite séborrhéique depuis deux ans, et je concocte depuis quelque temps le sérum que propose Oléassence pour la vaincre. Je viens d’acheter un shampoing de la marque Jason qui est censé apaiser le cuir chevelu et réduire les pellicules. Mais je ne sais pas vraiment s’il est doux étant donné qu’il contient du sodium coco sulfate, mais j’ai vu un site disant que le sodium coco sulfate est doux. Est-ce bien vrai ? Est-ce qu’il serait adapté au sérum anti-DM ? Merci d’avance pour votre aide. Voici les ingrédients du fameux shampoing:
    Aqua (water), potassium cocoyl glutamate, sodium cocoyl isethionate, disodium cocoamphodiacetate, cocamidopropyl betaine, sodium coco-sulfate, cetyl alcohol, stearic acid, glycerin, sodium lauroyl sarcosinate, hydrolyzed wheat protein, olea europaea (olive) fruit oil(¹), pogostemon cablin oil, rosmarinus officinalis (rosemary) leaf oil, simmondsia chinensis (jojoba) seed oil(¹), camphor, dimethyl sulfone(²), menthol, methyl salicylate, potassium hydroxide, sodium chloride, sodium PCA, sodium sulfate, xanthan gum, benzyl alcohol, capryloyl glycine, undecylenoyl glycine, benzyl benzoate, benzyl salicylate, citronellol, coumarin, geraniol, hexyl cinnamal, linalool, fragrance (parfum)
    (¹)Certified Organic Ingredient; (²) MSM

    • Auteur
      SKINAPPY 2 années Il y a

      Bonjour Teddie, vous avez adopté la bonne approche pour le sérum anti-DM. Concernant votre shampoing, le sodium coco sulfate est un composant qui est bien noté (référentiel “la vérité sur les cosmétique”), je parlais dans mon article du sodium lauryl sulfate (SLS), et de l’ammonium lauryl sulfate (ALS) qui sont des composants différents. Les autres composants de votre shampoing sont par ailleurs tout à fait corrects. La réaction aux parfums et à l’ensemble des composants variant néanmoins d’une personne à l’autre, soyez attentif à votre propre réaction pour confirmer qu’il vous convient effectivement. A bientôt.

  3. Manob 2 années Il y a

    Bonjour, je suis votre blog avec attention . Actuellement je me retrouve avec des microkystes enflammées que je n’avais plus . Ma peau est particulière : pores dilatés sur le nez et haut des joues. Le front sans problème le menton non plus mais les joues abîmées par d’anciennes cicatrices d’acné , des rougeurs , et les microkystes enflammés.. je mets la crème pai plus quelques gouttes d’un mélange d’huile de chanvre d’argan et de Nigelle , mais je ne crois pas qu’il soit bien dose . Le soir je me démaquille avec le liniment puis hydrolat géranium puis pareil que le matin . Mais ma peau n’est plus aussi lisse , surtt que je me remaquille au vu de ma peau moins belle . De plus, je fais beaucoup de sport je ne sais pas comment faire ma routine dans ce cas là si je dois plus la laver avec un savon étant donné que de l’eau et de la transpiration va sur mon visage .. je vous avoue que cela me mine le moral …

    • Auteur
      SKINAPPY 2 années Il y a

      Bonjour Manob, vous surchargez votre peau avec de la crème pai et du maquillage. Pour les microkystes enflammés, j’ai pu constater de bons résultats en ajoutant 15 gouttes d’huile essentielle de tea tree et de 15 gouttes d’huile essentielle de lavande aspic (hors période de grossesse pour les huiles essentielles) à un sérum de 30ml composé à part égale d’huile de pépins d’argousier (anti-inflammatoire et anti-bactérienne), d’huile de chaulmoogra (anti-bactérienne), d’huile de nigelle (antibactérienne), d’huile d’argan (cicatrisante et anti-inflammatoire) et d’huile de pépins de raisin (resserre les pores). Ce sérum correspond au sérum nuit ado que je commercialise sur mon site http://www.skinappy.fr mais vous pouvez également le fabriquer vous-même en veillant à la qualité des huiles que vous utilisez. N’appliquez ce mélange que sur les kystes enflammés, pour le reste de votre visage ajouutez de l’huile de pépins de raisin à votre sérum habituel chanvre/nigelle/argan afin de resserrer les pores dilatés, et appliquez ce sérum à l’exclusion de toute autre crème. Si vous souhaitez vous maquiller préférez les poudres minérales qui laissent respirer la peau (marque lily lolo ou les 3 fées). Pour le nettoyage effectivement suite à une séance de sport il est important de nettoyer sa peau pour la débarrasser des toxines éliminées dans la sueur. Le savon saponifié à froid est effectivement une bonne option dans ces cas-là. Suite au nettoyage, conservez votre hydrolat de géranium (rosat ?) et appliquez ensuite vos sérums. Une fois par semaine, je vous suggère de faire un masque à l’argile jaune qui va également agir sur les kystes enflammés. Il y a également beaucoup d’autres choses à mettre en place pour l’acné notamment au niveau alimentation et plantes drainantes. Je vais écrire prochainement un article sur le sujet. Tenez-moi au courant. A bientôt.

  4. Manon 2 années Il y a

    Bonjour merci de votre précieuse réponse ! En ce qui concerne mon sérum chanvre Nigelle argan , je dois le conserver combien de temps ? Au frigo ? Dois je mettre un conservateur dedans ?
    Mon hydrolat n’est que du géranium il n’y a rien d’autre de marqué…
    je n’ai pas mis de crème ce matin et ma peau tiraille, j’imagine que c’est normal .
    Je vais aller m’acheter un savon saponifie à froid en attendant également . Et vous préférez liniment ou démaquillage à l’huile ?
    Merci d’avance

    • Auteur
      SKINAPPY 2 années Il y a

      Bonsoir Manon, les huiles de chanvre et de nigelle se conservent au frigo, c’est également le cas de l’huile de pépins de raisins. Néanmoins si c’est une bouteille de sérum fermée de petite quantité que vous consommez rapidement (env 1 à 2 mois), vous pouvez également la conserver dans une armoire fermée. En principe les sérums se conservent 2 ans après fabrication et 6 mois après ouverture. Il faut effectivement ajouter de la vitamine E qui est un anti-oxydant (si vous achetez un sérum tout fait il en comporte déjà normalement sous le nom de “tocophérol”). Après nettoyage de votre peau avec un savon saponifié à froid, appliquez quelques gouttes de votre sérum pour ne pas avoir la peau qui tiraille. Personnellement, ma peau très fragile ne supporte pas le liniment mais il y a de nombreuses personnes qui en sont très satisfaites. En revanche je supporte très bien l’huile de jojoba qui est mon huile démaquillante pour les yeux et que j’utilise de temps en temps en complément de mon “savon douceur” pour le nettoyage du visage. J’espère que ces quelques conseils vous aideront. Bon courage et à très bientôt.

  5. Elina 2 années Il y a

    Bonjour Christine,
    (Je poste mon commentaire ici ayant un problème pour le poster sur celui concernant la dermite periorale).
    J’ai 26 ans et je souffre de dermite periorale depuis maintenant deux mois et demi. Cela a commencé par une toute petite plaque sur le menton, on m’a d’abord conseillé d’appliquer la crème uriage barriederm, puis par la suite un corticoïde (diprosone). Bien entendu j’étais ravie du résultat sous corticoïde mais quel effet rebond après… la plaque et les boutons se sont étendus et je me suis mise à en avoir au dessus de la bouche près des narines.
    Je suis tombée sur votre site et je m’y accroche depuis trois semaines, convaincue par vos conseils.
    J’ai arrêté d’appliquer des crèmes et du maquillage conventionnel sur mes plaques. J’ai acheté de l’eau florale de camomille bio (de chez Sanoflore) ne trouvant pas la camomille allemande près de chez moi. J’applique vraiment en cas d’extrême sécheresse l’huile de chanvre, cad presque pas. Je laisse la peau peler, ça ne me dérange pas. Je me suis fait une raison concernant le regard des autres.
    J’ai constaté une nette amélioration au bout d’une semaine et là les petits boutons refont surface, bien rouges. J’imagine que cela doit être normal et sûrement le fameux effet rebond dont vous parlez ?
    Pour le maquillage je vais me tourner vers Lily Lolo.
    Concernant le reste de ma peau, j’ai de temps à autre pleins de petits boutons qui vont et viennent sur le front et sur la zone T sur les côtés du nez. Je passe un coton d’eau florale de lavande sur les zones concernées matin et soir, c’est tout, j’ai l’impression que ça va déjà mieux depuis que je fais ça. Cela persiste dans le décolleté et le dos en revanche.
    Que me conseillez vous comme routine pour la suite quand la dermatite sera guérie ?
    Que puis-je appliquer sur le contour de mes yeux pour hydrater et atténuer des cernes légers mais rouges-violets ?
    Un grand merci pour vos conseils ! Je suis convaincue que la diète est la meilleure façon de guérir ça. Ça paraît complètement logique une fois qu’on a compris l’origine de la dermite. En constatant les effets bénéfiques et rapides de simples eaux florales et huiles végétales je réalise à quel point prendre réellement bien soin de soi est en fait simple et peu onéreux.

    Bonne journée !

    À bientôt

    • Auteur
      SKINAPPY 2 années Il y a

      Bonjour Elina, oui c’est normal de ne pas encore être sortie de la dermite peri-orale en 3 semaines. Comment nettoyez-vous votre visage ? Appliquez-vous bien un liniment avant l’hydrolat de camomille ? Vous pouvez également vous nettoyer le visage avec un savon très doux saponifié à froid convenant aux peaux sensibles et de l’eau de source, à vous de trouver le moyen qui vous convient le mieux. Je ne connais pas personnellement l’hydrolat de camomille de chez sanoflore mais pour en avoir essayé plusieurs il faut veiller à la composition et aux conservateurs utilisés afin de vérifier qu’il n’y a pas d’intolérance aux conservateurs utilisés, l’idéal étant dans votre cas des hydrolats sans ajout de conservateur ce qui est le cas chez plusieurs marques d’hydrolat. Patience et courage, la dermite periorale demande en général jusqu’à 8 semaines pour permettre à la peau de se régénérer. Pour la zone T au-delà du nettoyage oui vous pouvez appliquer de l’hydrolat de lavande. Pour le décolleté et le dos je vous conseille de vous nettoyer avec un savon saponifié à froid et antibactérien (j’en propose un sur mon site au romarin), vous pouvez ensuite appliquer un mélange d’eau florales aux propriétés antibactériennes (par exemple : épicea, genévrier, lavande sauvage, laurier). Si vous pouvez en parallèle travailler sur d’autres axes en y allant doucement, on ne peut pas tout faire à la fois… (alimentation -le 1er conseil étant de bien gérer les sucres- et gestion du stress le cas échéant) et/ou drainer doucement le foie (avec de l’aubier de tilleul par exemple) cela aide en action de fond…allez vers ce qui vous parle le plus. Pour les cernes rouge-violet révélatrices d’une stase veineuse, vous pouvez très localement appliquer 1 mélange de tamanu (12ml), de carthame (11ml) et d’avocat (6ml) les jours où vous êtes gênée mais n’en faites pas trop pour votre peau dans cette phase de diète. Pour la routine post-dermite, je pense qu’il faudra y aller vraiment très progressivement, en nettoyant et en assainissant sans assécher et en appliquant en fonction de votre tolérance quelques gouttes d’huiles antibactériennes sur votre zone T (nigelle, pépins d’argousier ou chaulmoogra pour leur côté anti-bactérien), de jojoba pour réguler, d’argan pour cicatriser…et en minimisant les ingrédients pour la zone qui sera sortie de la dermite (personnellement j’affectionne particulièrement les huiles de jojoba et d’argan que je trouve particulièrement bien tolérées…). Je suggère que l’on en reparle à ce moment là. Bon courage à vous. Tenez-moi au courant.

  6. Elina 2 années Il y a

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour votre réponse !
    Concernant le nettoyage j’avais acheté de l’huile de sésame mais n’ayant pas trouvé d’eau de chaux près de chez moi je mélange sur l’instant avec l’hydrolat de camomille sur un coton. Ce n’est sûrement pas la meilleure des choses… j’ai une réelle motivation pour passer complètement à une routine naturelle mais je suis un peu perdue sur ce qu’il faut acheter, où et à qui faire confiance comme marque. Concernant le savon doux saponifié pour le visage, lequel me recommandez vous ?
    La diète doit elle être complète pour tout le visage tant que la dermite n’est pas partie ? Je suis un peu perdue entre laisser ma peau tranquille pour la dermite, agir sur mon acné et ma peau qui se déshydrate et pele un peu partout même si je sais que c’est une étape à priori normale.
    Il est vrai que je peux également agir sur l’alimentation et le facteur stress. L’aubier de tilleul est également une bonne idée. Je pense que mon acné est aussi dû à un arrêt récent de la pilule contraceptive (environ 2 mois) qui a dû provoquer une variation hormonale.
    Un grand merci par avance pour le temps que vous accordez à me répondre.

    À bientôt

    • Auteur
      SKINAPPY 2 années Il y a

      Bonjour Elina, il n’est pas rare en effet que l’arrêt de la pilule provoque une poussée d’acné du fait des modifications hormonales engendrées. La diète peut être totale si votre acné est peu développé et ne vous gêne pas. Dans le cas contraire, il faudra gérer 2 routines en fonction des endroits du visage :
      1/ diète pour la zone périorale. Si vous n’avez pas d’eau de chaux, contentez-vous de l’hydrolat de camomille et d’un peu d’huile de chanvre (si vous pouvez n’en appliquer que 2 fois par jour c’est bien, si vraiment dans la journée vous êtes gênée par la dermatite vous pouvez appliquer en plus un petit peu d’huile de chanvre mais vous êtes vraiment dans une phase où il faut en faire le moins possible sur la zone concernée).
      2/ routine antiacné pour la zone T, savon assainissant et sérum anti-acné (ou mélange d’huiles végétales indiquées dans ma précédente réponse).
      Pour les marques à privilégier, Oleassence est une excellente marque, j’en ai développé une avec le même niveau d’exigence sur les ingrédients, de même que celles que vous trouverez sur cette plate-forme au travers d’autres professionnels ou experts qui y interviennent.
      Pour les produits que vous trouvez en boutique, lisez toujours attentivement les ingrédients si vous avez des doutes. Vous trouverez beaucoup d’explications sur ce site pour décrypter les cosmétiques (en cas de doute sur un ingrédient, vous pouvez consulter le site la vérité sur les cosmétiques). Les logo nature & Progrès, AB et le syndicat des Simples sont de très bonnes références. Pour aller plus loin sur la partie acné ou si vous vous sentez encore perdue et souhaitez être accompagnée, je propose un coaching personnalisé un samedi par mois à Paris.
      Bon courage, à bientôt.

  7. Elina 2 années Il y a

    Bonjour Laurence,
    Un grand merci pour votre réponse et vos conseils que je vais rapidement mettre en pratique. J’ai commandé le savon doux assainissant au romarin sur votre site, j’ai hâte de le recevoir 🙂 .
    Pour la dermite periorale j’entame la 4 eme semaine de diète et les plaques se sont considérablement atténuées, je continue jusqu’à ce que ce soit complètement guéri. Je n’applique d’huile de chanvre vraiment qu’en cas d’extrême nécessité, ces deux dernières semaines je n’en ai presque pas appliqué, je laisse ma peau retravailler toute seule. Ce problème de peau m’aura permis de prendre conscience de beaucoup de choses concernant les produits conventionnels et m’aura sensibilisé à faire d’avantage attention à la qualité des produits, même bio.
    Je vous retiendrais au courant dans quelques temps. 🙂

    À bientôt et encore mille merci pour votre investissement à me répondre, ainsi qu’au site Oleassence, ce site et le votre qui postent des articles qui m’ont beaucoup éclairé.

  8. Marie A 2 années Il y a

    Bonjour!
    Svp, quel serait le meilleur moyen pour apaiser la peau fragile d’une tête masculine qui doit être nouvellement rasée chaque jour et ainsi le permettre pour encore bien longtemps sans problèmes?

    Merci infiniment!!!!
    xxx

    • Auteur
      SKINAPPY 2 années Il y a

      Bonjour Marie, pour une peau fragile masculine, je conseille de la nettoyer avec un savon saponifié à froid non asséchant grâce à la glycérine qu’il contient naturellement, je propose un savon douceur au beurre de karité et au lait d’avoine, ingrédients naturels anti-inflammatoire- sur mon site http://www.skinappy.fr qui correspond parfaitement aux peaux masculines qui doivent subir un rasage quotidien. Si la peau a besoin d’être apaisée après le rasage, on peut lui appliquer quelques gouttes du sérum douceur de la même gamme (beurre de karité -anti-inflammatoire-, huile de pépins de raisin -anti-oxydante-, huile de jojoba -équilibrante- et huile d’argan -cicatrisante-). L’huile de chanvre peut également être une alternative, elle est apaisante lorsqu’elle est bien supportée. A très bientôt, n’hésitez pas à me tenir au courant.

  9. Candice 2 années Il y a

    J’ai une peau de blonde / rousse très très déshydratée avec des points noirs sur le nez mais des tout petits et des boutons éparses et le teint pas très uniforme. Ma peau ne bronze pas mais rougit. Elle est fine.
    J’ai essayé des quantités d’huile et de crèmes mais ca revient dans cesse, le nez pèle légèrement.
    Auriez vous un petit conseil?
    Je vous remercie d’avance
    Candice

    • Auteur
      SKINAPPY 2 années Il y a

      Bonsoir Candice, je pense que le sérum douceur de ma gamme Skinappy vous conviendrait parfaitement puisqu’il allie de l’huile d’argan (régénérante et anti-déshydratation), du beurre de karité (nourrissant et anti-déshydratation), de l’huile de pépin de raisin (régulatrice du sébum et désincrustante) et de l’huile de jojoba (régulatrice du sébum et préserve l’hydratation naturelle de la peau).
      Sur les boutons, vous pouvez appliquer un peu de sérum anti-acné (sérum de mon ado Skinappy) qui apporte une profonde action anti-microbienne (huile de pépins d’argousier, huile de nigelle et huile de chaulmoogra).
      Si vous préférez, vous pouvez également fabriquer votre propre sérum à partir des huiles de jojoba (30%), de pépins de raisin (20%) et d’argan (30%), en ajoutant de l’huile de pépins d’argousier (20%) pour ajouter une action anti-microbienne.
      Enfin, avant application du sérum, nettoyez bien votre visage (liniment ou savon saponifié à froid), suivi d’une application d’hydrolat globale (liniment) ou localisée sur les boutons (nettoyage au savon). La menthe poivrée peut être bien si vous la supportez, sinon rose ou bleuet (attention à la composition des hydrolats que vous achetez….). Veillez à mettre peu de sérum. Protégez bien votre peau du soleil. Tenez-moi au courant Candice. A bientôt.

  10. DERNY 2 années Il y a

    Bonjour,

    J’ai 58 ans une peau très sèche avec par moments des petits boutons rouges qui parfois démangent, et des poches sous les yeux. Sûrement dû à mes soucis d’intestins car je suis colopathe avec un colon perméable, je ne fixe donc pas les nutriments. Je mets depuis plusieurs années des crèmes conseillées par une esthéticienne mais j’aimerai aller vers des produits naturels. Le soir je mets de l’huile de jojoba avec 1 goutte d’huile essentielle de Bois de Hô et parfois je rajoute un peu de gel d’aloé vera mais je ne vois pas trop de changements et à la pose ça me chauffe. Mais après chaque nettoyage ou application d’une crème j’ai des rougeurs. Je me demande si ce n’est pas dû à l’eau qui est très calcaire chez nous. Que me conseillerez vous ?
    Je vous remercie d’avance pour votre aide
    Cordialement,
    Ghislaine

    • Auteur
      SKINAPPY 2 années Il y a

      Bonjour, Si vous pensez que votre eau très calcaire est en cause, vous pouvez essayer d’utiliser de l’eau de source peu calcaire pour vous rincer (par exemple de l’eau de MontRoucou ou de MontCalm) et également réduire le nombre de nettoyages à l’eau (par exemple 3 fois par semaine) en utilisant un savon saponifié à froid qui conserve la glycérine naturelle du savon et ne sera donc pas desséchant (le savon douceur de Skinappy est un savon saponifié à froid qui convient à votre type de peau). Vous pouvez alterner les nettoyages au savon avec un nettoyage au liniment oléo-calcaire (50% eau de chaux, 50% huile de sésame ou de noyau d’abricot) qui préserve particulièrement bien le film hydrolipidique de la peau, avec rinçage avec un hydrolat à la rose. Je vous suggère d’arrêter le gel d’aloé vera qui n’est pas adapté pour vous. Les peaux qui rougissent à l’application d’une crème sont souvent des peaux intolérantes pour lesquelles j’ai spécialement conçu le sérum douceur (Skinappy), à base d’huile de jojoba, de beurre de karité, d’huile de pépins de raisin et d’huile d’argan. Si votre peau est très sèche, vous pouvez l’enrichir d’huile de 5ml d’huile de bourrache. Vous pouvez également vous questionner sur votre alimentation et son équilibre en matières grasses (sont-elles suffisamment présentes et diversifiées ?). Pour les poches sous les yeux, je vous renvoie à l’article de Virginie paru récemment sur ce site. Tenez-moi au courant, Cordialement

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2018 LRC  Conseils & Formations - © https://avoirunebellepeau.fr  -  Conditions générales de vente - Mentions légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?