Détox light post-fêtes

Ah, les fêtes ! Dinde, marrons, foie gras, bûche et entre temps… chocolat et petits fours. À ce rythme-là pendant une ou deux semaines on risque de se sentir quelque peu plombé.  Pour prévenir ou finir avec les sensations de lourdeur, de nausées et les ballonnements provoqués par les surcharges du foie et de l’intestin issues des excès de graisses, de sucres et d’alcools, il devient urgent de leur offrir une petite semaine de vacances pour commencer l’année dans la légèreté. Si l’on est motivé, on attaque dès les premiers jours de janvier, une ou deux semaines de détox douce afin de repartir sur de bonnes bases. N’ayez pas peur ; j’ai dit douce !

Et hop, c’est parti avec la première règle en tête « Gare aux graisses, sucres et alcools »

Les règles d’or :

Pour éliminer les effets de nos excès il y a plusieurs réflexes à adopter durant notre détox.

Un nettoyage light mais efficace

La première règle consiste à éliminer tout ce qui est difficile à digérer : graisses, sucres, gluten, produits laitiers, alcool, caféine… Le matin on boit à jeun 1 verre d’eau tiède avec le jus d’un demi citron pour stimuler le travail du foie, pour faciliter l’élimination des toxines et alcaliniser l’organisme.

L’huile essentielle de cannelle est aussi reconnue pour ses qualités antiseptiques et digestives. On en prend 1 ou 2 gouttes dans 1 c.à.c. de miel, d’huile d’olive ou dans une tisane avant le repas. Attention, on la prend toujours diluée afin de ne pas irriter la muqueuse digestive.

On élimine les toxines aussi par la peau en transpirant. Il va donc falloir se bouger et faire du sport. À chacun l’idée de ce que ce mot signifie. Tout marche (jogging, marche rapide, yoga, même le ménage). Pour les flemmards, un hammam, un sauna ou une thalasso fonctionnent tout autant puisqu’ils permettent de transpirer beaucoup pour éliminer les toxines, en profitant des massages drainants et des enveloppements d’algues.

Drainage aux plantes, oui mais intensif

Les plantes « détox » et drainantes peuvent être utilisées sous différentes formes (tisanes, gélules, ampoules).  Il y a celles qui accélèrent la détoxification du foie et de l’estomac : artichaut, bouleau, pissenlit, radis noir, celles à vertus digestives qui soulagent nos intestins : menthe poivrée, anis et fenouil… Et enfin, celles qui favorisent le drainage des reins :  reine-des-prés ou queues de cerise. Soit on achète des complexes d’ampoules, des extraits liquides ou des gélules, soit on alterne les tisanes drainantes, digestives et de détox au cours de la journée.

Du coté de l’aromathérapie : on masse le ventre matin et soir (en tournant dans le sens des aiguilles d’une montre) avec 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle de romarin ou de basilic dans 1 cuiller à café d’huile végétale.

Hydratation abondante mais sans se noyer

Pour un bon fonctionnement digestif il faut boire sans attendre d’avoir soif. On peut alterner eau de source (ou du robinet) et eau minérale (Hépar, Contrex, Rozana…) pour faire le plein de minéraux alcalinisants comme le calcium et le magnésium.  Sans oublier les soupes et les bouillons (non salés) en misant surtout sur les crucifères comme les choux, les brocolis, les navets, les radis, le cresson. Ils contiennent des substances soufrées qui stimulent le fonctionnement hépatique. Et halte à la caféine et à la théine ; on privilégie donc… les tisanes.

Rétablir l’équilibre

Une flore intestinale performante permet une bonne digestion qui conduit à une immunité d’enfer. Pour cela, privilégions des produits fermentés (yaourt, kéfir, légumes et fromages fermentés) et/ou un sachet quotidien d’un mélange de probiotiques associé à une gélule de L-glutamine. Ce dernier est un acide aminé qui resserre le maillage de la muqueuse intestinale et lutte contre l’hyperperméabilité qui est souvent à l’origine de beaucoup de maux.

Le plaisir de la Relaxation

La respiration et le sommeil aident le corps à éliminer correctement le stress et à apaiser les tensions. Pour mieux dormir on profite des bienfaits de plantes sédatives telles que la passiflore et la valériane en tisanes ou en gélules.

En cas de stress, d’inquiétude ou de contrariété, on pratique une respiration profonde abdominale ou on masse avec des mouvements circulaires, pendant 1 ou 2 minutes, le point d’acupressure situé sur chaque main, dans l’espace entre le pouce et l’index.

 

Plus concrètement :

On se fait un menu plus léger en misant sur les légumes qui drainent le foie (artichaut, asperges, choux, brocolis, navets, radis, cresson). Durant chaque matinée de la semaine on consomme un ou plusieurs fruits frais. On peut y adjoindre une tisane.

Jour 1 & 2 – On se serre la ceinture

Durant les 2 premiers jours, on privilégie les légumes cuits parmi les plus faciles à digérer comme les épinards, les haricots verts, les carottes … que vous pouvez associer à des céréales sans gluten comme le riz, le maïs, le quinoa, le millet… Le soir, on se fait plaisir avec un poisson blanc type cabillaud, merlan, colin …

Jour 3 – Relâcher et relaxer

C’est le jour où on peut se faire plaisir en introduisant des féculents, du pain complet ou du seigle. Leur richesse en fibres stimule le travail digestif.

Jour 4 – Acquérir de l’énergie

C’est l’heure des protéines (œuf, viande, poisson …) pour acquérir de l’énergie et faire face au froid. On a donc droit aux poissons gras comme les sardines, le saumon, le maquereau… Pour y ajouter plus de goût, on utilise des épices et des herbes détox comme le basilic, la coriandre, le curcuma, le cumin, le gingembre, le thym, le fenouil… qui facilitent la digestion et l’élimination.

Jour 5 – On s’engraisse

Enfin, on a le droit d’introduire les graisses. Allez-y mollo ; On commence par les graisses végétales (margarine, huile d’olive, de colza…) sur les légumes, les céréales, le poisson ou la viande blanche ainsi que sur les salades.

Jour 6 – Un avant-gout de plaisir

Pour limiter les petits soucis de transit et aider notre flore intestinale à récupérer après les fêtes surchargées, on introduit les produits laitiers en commençant par un yaourt au bifidus le matin. Le soir on peut craquer pour un fromage frais qui est moins gras qu’un fromage dur. On diversifie les céréales en ajoutant celles qui apportent du gluten. Enfin, les pâtes sont permises !

Jour 7 – Et c’est reparti pour une nouvelle année

On reprend une alimentation normale où tout est permis mais avec modération. Gardons en tête les règles d’une digestion saine en privilégiant les fruits et les légumes, les bons ferments, les plats faits maison. Pensez à vous hydrater, à bouger, à vous relaxer et…………………. à vous faire plaisir !

Miglena Pléty

The following two tabs change content below.
Photo du profil de Megy
J'aide les personnes à résoudre leurs problèmes de peau grâce à des soins à base d’huiles végétales et essentielles avec une approche de bien-être général. (Cosmétique naturelle, aromathérapie, compléments alimentaires, blocages émotionnels, exercices sur les fluides énergétiques du corps).
0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


2017 LRC  Conseils & Formations - © https://avoirunebellepeau.fr  - Conditions générales de vente - Mentions légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?