La routine visage parfaite des peaux pitta (sensibles)

feu-chaleur-peaux-pitta-sensibles-reactives-allergiques-ayuveda-cosmetique-naturelle

Intéressons-nous cette semaine aux peaux “pitta” comme on les appelle en ayurvéda, c’est-à-dire aux peaux sensibles.

 

Les caractéristiques de la peau pitta

Vous rappelez-vous ?

Pitta, c’est le feu. C’est l’élément qui règle, entre autres, la fonction digestive et métabolique de l’organisme. Logiquement, les peaux pitta sont chaudes, toniques et brillantes avec une tendance aux rougeurs. Elles ont une sensibilité marquée à la chaleur, au soleil et une forte tendance aux coups de soleil.

En déséquilibre, la peau pitta devient hypersensible et très réactive, sujette aux irritations, rougeurs et inflammations. Elle développe plus facilement de la couperose, des éruptions et inflammations cutanées (allergies, urticaire, herpès), des taches brunes dues au soleil.

On l’a vu la semaine dernière, le principe de l’équilibre consiste à ne pas surcharger un élément déjà dominant dans une constitution. On ne remet pas de braise sur le feu, on va au contraire le contenir, le calmer, voire l’éteindre.

Comment adapter sa routine visage pour une peau pitta ?

Ainsi, la routine visage pour une peau pitta devrait prendre en compte des huiles végétales aux propriétés rafraîchissantes – surtout en été – pour ne pas attiser le feu et éviter de développer inflammation, allergies cutanées, couperose, etc. Les plus bénéfiques sont notamment l’huile de macadamia, d’argan ou encore d’onagre

On évitera l’huile de sésame, trop chauffante, dans la composition de son liniment oléo-calcaire. Pour nettoyer et démaquiller son visage, les huiles de tournesol ou d’olive seront nettement plus adaptées.

 

huile-vegetale-tournesol-peaux-pitta-sensibles-liniment-oleocalcaire

 

Idem du côté des hydrolats : la rose, la menthe poivrée (surtout en été), le santal (odeur boisée) sont des musts. D’autres pourront apaiser en cas d’irritations, de rougeurs comme le palmarosa.

Vous êtes sujette à la couperose ? Alors ne tardez plus pour essayer, par exemple, l’hydrolat d’immortelle (pas le plus fun question parfum mais l’on s’y fait ! Si, si, j’arrive presque à le trouver agréable et réconfortant), ou celui de champaca (mmmh alors ça c’est un pur bonheur de fraîcheur fleurie-fruitée).

 

Au niveau des huiles essentielles, adoptez celles qui composeront votre sérum visage, tout en prenant soin de votre peau. Les plus adaptées sont la rose, le santal, et bien entendu la lavande. Pour ma part, je préfère la lavande en hydrolat et n’en mets pas forcément sous forme d’huile essentielle dans mon oléo-sérum.

J’aime beaucoup aussi le copaiba pour son côté anti-inflammatoire et régénérant cutané, ainsi que le fragonia  pour son efficacité sur les dermatoses. Il est également anti-inflammatoire et antibactérien.

 

 

 

Pour plus d’infos, retrouvez l’article complet sur mon blog et n’hésitez pas à poser toutes vos questions en commentaire. Je vous conseille très volontiers.

 

 

 

Passionnée d’huiles végétales et essentielles, c’est naturellement que j’ai suivi diverses formations en dermo-cosmétique naturelle, en aromathérapie et aromathérapie énergétique. J’espère vous aider à les utiliser pour prendre soin de vous et de votre peau.

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2018 LRC  Conseils & Formations - © http://avoirunebellepeau.fr  -  Conditions générales de vente - Mentions légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?