Et si j’apprenais à méditer ? (2/2)

Apprendre à méditer

 

Est-ce que l’article d’introduction à la méditation de la semaine dernière vous a interpelé d’une façon ou d’une autre ? Passons aujourd’hui à l’aspect apprentissage…

Concrètement, comment démarrer la pratique ?

Quand méditer et combien de temps ?

La méditation est le sport de l’esprit. Comme dans le cadre d’une activité physique, il ne suffit pas de se mettre à la méditation pour obtenir des résultats. La méditation est une pratique, un entraînement régulier de l’esprit.

La méditation est ainsi un processus lent et continu. Même si les effets bénéfiques peuvent se faire ressentir dès les premières séances, il convient de garder à l’esprit que seules patience et persévérance permettront d’évoluer et d’en retirer tous les bienfaits.

Pas besoin d’y passer des heures, il est déjà difficile de trouver un peu de temps à soi dans une journée bien remplie.

Au départ, des méditations de 10 minutes par jour sont suffisantes. Lorsque l’on n’est pas habitué à tenir la position immobile, on peut en effet ressentir un certain inconfort dans de plus longues méditations. De la même manière, la concentration s’avère difficile à conserver. Par la suite, maintenir une pratique journalière minimale de 10 minutes par jour est idéale.

Quoi qu’il en soit, il est préférable de privilégier des séances courtes et régulières plutôt que longues et trop espacées dans le temps. On aurait alors tendance à ne plus utiliser l’apport de la méditation dans la vie quotidienne.

Pour Christophe André, il peut même être suffisant de consacrer 3 minutes par jour.

La méditation peut se pratiquer à n’importe quel moment de la journée. Matin et soir sont peut-être les plus adaptés, mais à vous de voir quel est le meilleur pour vous !

 

Comment méditer ?

1/ S’informer au préalable. Je conseille en particulier la lecture de « L’art de la méditation » de Mathieu Ricard : petit livre aux explications très instructives et complètes, avec un enchaînement d’exercices d’apprentissage. Très utile pour comprendre le principe de la méditation sans prise de tête. Cet ouvrage a l’avantage de ne pas se limiter à la méditation en pleine conscience, mais propose diverses pratiques méditatives pour aller crescendo dans son apprentissage.

Lecture conseillée pour apprendre à méditer

 

2/ Pour démarrer, il est important de se trouver dans des conditions et un environnement favorables à la méditation, en particulier :

  • Ne pas être dérangé : débrancher téléphones, whatsApp & Co
  • Si possible (mais pas nécessaire), avoir un lieu dédié : un petit coin de retraite, au chaud, avec une ambiance agréable (lumière tamisée par exemple)
  • Si envie (mais pas nécessaire non plus), faire brûler un bâton d’encens ou diffuser de l’huile essentielle d’encens ou une synergie pour la méditation. L’encens aide à changer sa façon de voir les choses, éveille la vision spirituelle, dissout la rigidité physique et mentale.
  • Porter des vêtements confortables, dans lesquels vous vous sentez à l’aise
  • Trouver la position favorable : en tailleur, en lotus ou demi-lotus, sur un coussin de méditation, ou encore assis sur une chaise à dos droit. Se tenir le dos droit, mais dans une position ni trop tendue, ni trop relâchée
  • Être dans un bon état d’esprit : reposé, prêt à la méditation. Se détendre au préalable si on est stressé ou carrément surexcité avant de démarrer
  • La première fois : être ouvert à l’expérience tout en ne s’attendant pas à un miracle non plus

A terme, lorsque l’on maîtrise la concentration, la méditation de pleine conscience pourra se pratiquer n’importe où : dans une file d’attente, dans les transports en commun, en se brossant les dents, etc. Toutefois, au commencement, un environnement tranquille pour entraîner son esprit est indispensable.

Méditer dans des conditions et un environnement favorable

 

3/ Nous l’avons vu, l’entraînement est long et continu. Dompter son esprit n’est pas aisé, les pensées se déversant les unes après les autres. Aussi est-il préconisé de s’atteler en priorité à apprendre à apaiser le flot de pensées, à calmer son mental, à rendre son esprit attentif. Nous utiliserons par exemple notre respiration – le va et vient de notre souffle – pour renforcer notre concentration.

 

4/ Au démarrage, il sera plus aisé de suivre des méditations guidées. Voici quelques propositions qui pourront vous aider.

Sur YouTube

Les deux premières séances d’une dizaine de minutes permettent d’apprendre à se concentrer sur sa respiration.

Les deux séances suivantes sont des séances de méditation en pleine conscience un peu plus longues.

Les deux dernières sont également des séances d’apprentissage qui ont l’avantage d’expliquer plus en détail comment procéder et pourquoi. Attention, elles durent 30 minutes : pas facile de tenir la position au départ !

Application ios et Android

  • Petit Bambou : application contenant un programme gratuit de découverte de la méditation, composé de 8 séances d’environ 10 minutes, introduites à chaque fois par quelques explications. Abonnement payant possible par la suite. Très sympa.

Site internet

  • Mes meilleures méditations de Marie Milla : comme je viens découvrir le site de Marie, je le partage ici. Des articles qui “parlent”, quelques méditations guidées, des conseils. Une partie du site est dédiée aux débutants (positions, comment démarrer, exercices et méditations guidées). Sur la chaîne YouTube “Marie Milla MEDITATION”, on retrouve les méditations guidées, exercices ainsi que des vidéos explicatives inspirantes. La présentation de la méditation, claire et dans le concret, donne envie de démarrer la pratique sur le champ !  A noter toutefois que le site – tout récent – est à ce jour axé plutôt sur la pratique au titre de développement personnel et ne l’aborde pas sous l’angle de l’altruisme (compassion…).

CD

  • L’esprit naturel – méditer avec facilité (Ajyan Borys) : CD avec explications et méditations guidées axées sur les chakras, par les mantras notamment. Plus complexe, ce CD a toutefois le mérite d’apporter un éclairage complet sur la méditation.

 

5/ Si le besoin d’un accompagnement personnel se faire sentir, à moins de trouver un guide spirituel (ce qui est tout de même moins aisé dans nos contrées que si l’on vivait au Tibet), il est possible de s’inscrire à des cours de pratique de pleine conscience, voire au suivi du programme MBSR sur 8 semaines. Les cours de méditation en pleine conscience sont en fort développement, vous en trouverez forcément un près de chez vous.

 

6/ Garder à l’esprit qu’il ne faut pas faire confiance à n’importe qui. Avec l’essor qu’elle connaît actuellement, la méditation attire imposteurs ou profiteurs en tous genres. Il convient de rester vigilant et de se reposer sur une personne qualifiée.

 

7/ Rien ne sert d’en parler, il faut passer à l’action et se lancer… ici et maintenant. Bonne pratique !

 

Pour réagir à cet article, si vous avez des questions, des expériences à partager, ou encore besoin de recevoir plus d’informations sur un élément en particulier, n’hésitez pas à en faire part par le biais des commentaires ci-dessous. Si vous souhaitez avoir la possibilité d’échanger sur l’apprentissage de la pratique, faites-le nous savoir également.

Pour le reste, vous me retrouverez sur la page facebook de Cosmetologik ou sur le site http://cosmetologik.com/. Le blog est – encore – en phase de démarrage, mais je vous y attends pour échanger sur la peau et les soins au naturel.

 

Stay tuned !

Karin

Passionnée d’huiles végétales et essentielles, c’est naturellement que j’ai suivi diverses formations en dermo-cosmétique naturelle, en aromathérapie et aromathérapie énergétique. J’espère vous aider à les utiliser pour prendre soin de vous et de votre peau.

3 Commentaires
  1. Véronique 2 années Il y a

    Merci Karin pour cet article. Se recentrer, calmer cet esprit en ébullition, voilà un défi auquel nous sommes presque tous confrontés, embarqués que nous sommes dans cette folle course collective…Séance de méditation de pleine conscience testée et validée!

    • Auteur
      Karin 2 années Il y a

      Bonjour Véronique,
      Merci beaucoup pour ton retour. Effectivement, il est précieux pour soi-même de pouvoir être – le plus souvent possible – réellement présent à ce que l’on fait, ce que l’on vit. Cela demande de l’entraînement de la persévérance, mais il y a énormément à gagner !

  2. Marie Milla 2 années Il y a

    Bonjour Karin, je découvre ton petit mot sur mon blog mesmeilleuresmeditations.com et je t’en remercie ! Je vais reprendre l’animation du blog dès mon retour en France la semaine prochaine, où j’organise des Bains Sonores avec les bols tibétains. Je souhaiterais faire découvrir également les huiles essentielles et les inclure lors des séances de bains ou de méditations sonores, mais je n’y connais pas grand chose ! J’adorerais te rencontrer si tu es sur Paris ?

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

2018 LRC  Conseils & Formations - © http://avoirunebellepeau.fr  -  Conditions générales de vente - Mentions légales

ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?